- Publicité -
vendredi 9 décembre 2022
DomicilePolitiqueAbsentéisme à l’Assemblée nationale : Le député Paul Bert Rahasimanana hausse le ton

Absentéisme à l’Assemblée nationale : Le député Paul Bert Rahasimanana hausse le ton

Un phénomène qui n’est pas nouveau mais qui devient une pratique courante à l’Assemblée nationale. Depuis déjà plusieurs législatures, les députés sont souvent pointés du doigt à cause de leur absence répétitive lors des sessions. Hier, le député du quatrième arrondissement, Paul Bert Rahasimanana, a monté le ton devant une Assemblée nationale quasi-déserte. En effet, un bon nombre de députés sont aux abonnés absents. Il a ainsi invité le Bureau permanent à redoubler les efforts dans l’appel aux députés à participer aux différentes réunions qui se déroulent durant la session.

« Il y a des députés qui n’ont jamais mis les pieds à Tsimbazaza alors que nous sommes en pleine session », s’est plaint le député du quatrième arrondissement. Notons que nous sommes à la cinquième semaine de cette seconde session parlementaire. « Des députés passent leur temps à l’étranger », a-t-il continué. Le député Rossy semble dire que ses collègues à l’hémicycle de Tsimbazaza oublient l’essentiel, leur rôle en tant que législateurs. Il faut également souligner que lors de la dernière session, des lois n’ont pu être adoptées faute de quorum. « Les députés présents n’ont pas pu atteindre le quorum pour pouvoir étudier les dossiers au cours de trois réunions. Il y avait également un problème d’ordre du jour », a ainsi indiqué le député de Vohipeno, Honoré Tsabotokay, le 1er juillet dernier. Ce comportement d’Ilaisabotsy accolé aux députés de Madagascar est une mauvaise publicité de plus pour cette institution.

Julien R.

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

3 COMMENTAIRES

  1. Au regret de le constater ;
    A la différence de la calculette, la comprenette est un instrument de mesure naturelle.
    Si on veut sauvegarder le bien fondé de l’assemblée la règle du tout labeur mérite salaire est à fouetter.

  2. Madagascar , une nation en perdition

    Changer la règle d’attribution et/ou de minoration des indemnités .
    Au-delà, c’est tout l’appareil législatif qui « buissonne » : absence , non travail au bureau de tout le personnel …
    On comprend mieux l’agenda des réunions…internationales .

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici