- Publicité -
mercredi 7 décembre 2022
- Publicité -
DomicileFaits-DiversDéfense et sécurité : L’armée malgache formée pour agir dans le cadre de...

Défense et sécurité : L’armée malgache formée pour agir dans le cadre de la légalité

Les hauts responsables des armées à la cérémonie d’hier.

Poursuivant l’exécution du projet de réforme de la sécurité et de la défense, initié en collaboration avec les Nations Unies en 2016, une nouvelle convention de partenariat a été signée entre le ministère de la Défense nationale et la direction de la Coopération sécurité et défense au niveau du ministère européen et des Affaires étrangères françaises. Cela portera sur la mise en place d’un système de contrôle interne au niveau des armées malgaches. En collaboration avec des institutions dont l’Union européenne, l’Union africaine et le gouvernement suisse, cette structure vise essentiellement à suivre de près le fonctionnement et la gestion des ressources allouées aux armées aussi bien en termes de matériels que de ressources  humaines. L’objectif est de permettre aux militaires malgaches d’avoir la capacité d’affronter les menaces qui ne cessent d’évoluer face aux conflits actuels.

Sur le  terrain, de nombreux militaires ont tendance à enfreindre la discipline et les législations en vigueur dans l’exécution de leurs missions. Ces violations sont devenues fréquentes dans les opérations d’intervention, lesquelles sont souvent contestées par les populations concernées. On parle souvent d’excès de zèle et d’abus d’autorité de la part des militaires. Ces avis surviennent notamment quand les interventions des forces de l’ordre sont à caractère punitif. C’est dans ce sens que ce projet a été initié, à entendre les explications du ministre de la Défense nationale, le général de corps d’armée Richard Rakotonirina, lors de la cérémonie de lancement de ce projet hier à la salle d’honneur de ce ministère à Ampahibe. Le projet a débuté par une séance de formation  destinée aux hauts gradés et responsables des commandements et des ressources humaines au niveau des armées et il sera exécuté en 12 mois. Il vise également à initier les forces de défense et de sécurité à respecter les droits de l’Homme dans leurs actions. Il s’agit notamment de leur faire savoir comment se servir de  leurs armes. En effet, ce projet devra apporter une innovation au niveau de la gestion ainsi que du comportement de nos militaires en tant que redevables à leurs concitoyens et à la Nation.

T.M.

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici