- Publicité -
samedi 10 décembre 2022
DomicileSociétéEnfants maltraités : Un nouveau centre d’accueil d’urgence voit le jour

Enfants maltraités : Un nouveau centre d’accueil d’urgence voit le jour

Le centre d’accueil des enfants victimes de maltraitance rouvre ses portes au BMH annexe Isotry.

Divers partenaires ont contribué pour réhabiliter le centre d’accueil des enfants maltraités sis au Bureau Municipal d’Hygiène ou BMH annexe Isotry.

Accueillir de façon provisoire les enfants victimes de maltraitance ou de violences pour une durée déterminée. Soit pour dix jours, période durant laquelle les juges des enfants et la police des mœurs et de la protection des mineurs traitent les dossiers des victimes. C’est dans cet esprit qu’a été mis en place l’ancien centre d’accueil d’urgence auprès du Bureau Municipal d’Hygiène annexe Isotry en 2003. Le centre a été réhabilité et est « le fruit d’un multi-partenariat se complétant et s’enrichissant mutuellement pour le bien-être des enfants et la protection de l’enfant ». Si la Commune urbaine d’Antananarivo a mis à disposition le terrain, le bâtiment, le personnel : constitué de trois travailleurs sociaux, six renin-jaza et d’un cuisinier ou encore le fonctionnement du centre, les autres partenaires comme l’ambassade d’Allemagne a financé les travaux de réhabilitation. D’autres acteurs comme le Dinika sy Rindra ho an’ny Vehivavy ou DRV est quant à lui le partenaire de mise en œuvre du projet. Cette organisation s’est également chargée du renforcement des capacités du personnel du centre. Un partenariat qui conforte « les principales préoccupations de l’Association en matière de lutte contre la Violence Basée sur le Genre, la protection des droits des femmes et des enfants ».

Reconnaissance

La journée d’hier a également été l’occasion pour la Commune urbaine d’Antananarivo de reconnaître l’importance de la mise en place et de l’existence des centres d’accueil d’urgence ou des centres de placement définitifs des enfants. La commune d’appeler également à la réglementation des familles d’accueil. Ce, dans l’objectif de renforcer la protection de l’enfant. Pour en revenir au centre d’accueil, celui-ci dispose de 7 salles : une salle de vie, un dortoir pour filles, un dortoir pour garçons, un réfectoire, une salle de stockage, un bureau pour le personnel et une cuisine. On y trouve également des douches et des toilettes séparées pour les garçons et les filles, une cour avec un bassin lavoir et des toilettes pour le personnel. Côté équipements, Orange solidarité Madagascar s’en est occupé en offrant de la qualité aux enfants. Lits, meubles de rangement, tables et chaises pour le réfectoire, équipements pour la salle de vie… « tout est neuf », a-t-on fait savoir hier. À part les équipements, Orange Solidarité Madagascar s’engage également à organiser une fois par semaine des Ateliers Super Codeurs pour les enfants accueillis au centre. Acteurs toujours, UNICEF Madagascar appuie la mise en place d’un protocole de prise en charge intégrée des enfants victimes de violences. Cette année, l’établissement a accueilli 145 enfants parmi lesquels 109 ont pu retrouver leurs familles.

José Belalahy

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici