- Publicité -
vendredi 9 décembre 2022
DomicileÀ lireGEL : Vers une action en justice contre Transparency International

GEL : Vers une action en justice contre Transparency International

Les dénonciations de Transparency International coïncident avec l’ouverture de la campagne.

Pour le Groupement des Exportateurs de Litchi, le fruit est… mûr.

Réponse du berger à la bergère

Le GEL est prêt à son tour à intenter une action en justice pour diffamation et pour le préjudice subi contre Transparency International et sa section malgache qui ont déposé « un signalement auprès du Parquet National Financier en France et du Pôle Anti-Corruption à Madagascar, appelant ces autorités à ouvrir une enquête sur de possibles faits criminels commis par des sociétés et des individus impliqués dans le commerce de litchi de Madagascar ».

Coïncidence

Le GEL d’attirer l’attention sur la coïncidence entre  « pareilles dénonciations et l’ouverture de la campagne de litchi ». Et de s’interroger si l’objectif inavoué n’est pas de nuire à la filière. Le Groupement de faire remarquer que cette politique de « raha maty aho, matesa rahavana » a des conséquences économiques graves. Mettant notamment en péril les 300 000 ménages (collecteurs, producteurs, transporteurs, travailleurs…) qui vivent de la filière.

Financement

Le GEL dément également les suspicions de blanchiment de capitaux sous-entendu par l’organisation de la société civile en expliquant que le partenariat avec « The Litchi Trading Company » vise au contraire à organiser et à pérenniser les financements. Grâce à cette structure, le préfinancement de la campagne et de la logistique est assurée (paiement des cartons d’emballage et accessoires, affrètement des bateaux, avance aux exportateurs…). Tous ces efforts et investissements ont permis de stabiliser une filière sur le point de disparaître et de sécuriser le positionnement du litchi de Madagascar sur le marché européen.

Autres destinations

Si Transparency International affirme que « les importateurs européens commencent à se tourner vers d’autres pays offrant des fruits de meilleure qualité à des prix plus compétitifs », le GEL de faire savoir que « des axes de développement sont explorés, permettant de diversifier les exportations du litchi malgache vers d’autres destinations telles que Mayotte, Dubaï, Russie, Pakistan, Singapour, Malaisie, Egypte… ». Et de réaffirmer qu’au-delà de la simple organisation globale de la campagne, le GEL a pour mission également de garantir vis-à-vis des clients et des bailleurs, l’intégrité morale et la solvabilité de ses membres, le bon déroulement de la campagne, le respect des exigences et des bonnes pratiques, l’application de la stratégie nationale et des dispositions mises en place.

Similitudes flagrantes

Concernant le cadre législatif et réglementaire, le GEL de citer la loi n°2005-020 du 17 octobre 2005 sur la concurrence ; le décret n°2008-771 fixant les conditions d’application de ladite loi ; l’arrêté interministériel n°19737/2006 du 16 novembre 2006 ; l’arrêté interministériel n°2699/2011 du 09 septembre 2011. Des textes qui n’ont pas été pris par le pouvoir politique en place que Transparency International accuse pourtant d’avoir des liens avec le GEL. D’après ce dernier, ce sont plutôt les dénonciations et recommandations de Transparency International qui présentent « des similitudes flagrantes » avec celles d’un actuel député et non moins ancien opérateur dans la filière litchi qui a vendu son affaire. Au propre comme au figuré.

R.O

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

5 COMMENTAIRES

  1. Qui est cet « ex » « opérateur » qui a VENDU SON AFFAIRE, au propre comme au figuré, et qui répond bien à l’adage des hypocrito- jaloux malgaches , comme vous citez ici « Raha maty aho, matesa
    rahavana ! », avec l’appui et
    l’habituelle « naïveté » bien intéressée et calculée qu’on connait de ce Transparensy.

  2. Pourquoi harceler nos opérateurs économiques,source de développement, ui fait vivre beaucoup des ménages.Les producteurs ne connaissent pas le.mic mac seul la vente de leurs.produits qui les intéressent.

  3. Il y a un cartel de la filière LETCHI tout comme la VANILLE . Un monopole de fait pour les quotas d’exportation et l’oligarque proche du pouvoir est au centre de toutes les magouilles . L’attribution par les deux sociétés Françaises intermédiaires de cotisations au GEL est une forme de CORRUPTION . Cette société offshore LTC à l’île Maurice sert d’écran à un circuit de blanchiments . Déjà la présence anormalement élevée de soufre dans les letchis atterrissant en Europe n’honore pas ce GEL pour son professionnalisme . . Ils peuvent porter plainte en diffamation contre une société civile tout comme Pharmalagasy cotre le journal Le Monde sur le CVO mais le parquet national financier Français est réputé coriace …

    • La mafia règne dans ce secteur depuis des lustres et ils ne vont pas lâcher prise facilement . L’or noir est un marché juteux que Mamy Ravatomanga est le premier remonté dans cette plainte de Transparency international surtout il n’est pas étranger au PNF à Paris !

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici