- Publicité -
vendredi 9 décembre 2022
DomicileEconomieInfrastructures sociales : Un centre d’accueil d’urgence inauguré par la CUA, Orange...

Infrastructures sociales : Un centre d’accueil d’urgence inauguré par la CUA, Orange et GIZ

Nouveau centre d’accueil d’urgence à Isotry.

Un partenariat tripartite a permis la mise en place d’un Centre équipé permettant d’accueillir temporairement les enfants victimes de maltraitance. Orange Solidarité Madagascar compte également y déployer ses ateliers SuperCodeurs pour les enfants.

Le bâtiment situé dans l’enceinte de l’annexe du BMH (Bureau municipal d’hygiène) a été réhabilité grâce au soutien de la Coopération Allemande (GIZ), afin de répondre aux normes et équipé par Orange Solidarité Madagascar. Ce site à Isotry sera désormais le Centre d’accueil d’urgence de la CUA (Commune Urbaine d’Antananarivo), selon les propos du maire Naina Andriantsitohaina, lors de l’inauguration du centre, qui s’est tenue hier. Selon ses représentants, l’association humanitaire d’Orange Madagascar, Orange Solidarité Madagascar, contribue à la mise en place et au fonctionnement du centre d’accueil en offrant des équipements en mobiliers pour les enfants, ainsi que des appareils électroménagers. « Les dons sont notamment composés de lits superposés et de berceaux pour le dortoir, de mobiliers pour la salle de vie, de chauffe-eau pour les douches et d’appareils électroménagers pour le réfectoire et la cuisine, tel qu’un réfrigérateur, un congélateur ou encore une cuisinière à gaz. L’aire de jeu a été aménagée avec une balançoire, une balancelle et un toboggan. Les murs ont été illustrés par du wall painting afin d’égayer les lieux », ont-ils affirmé. Par ailleurs, Orange Solidarité Madagascar va également déployer des ateliers SuperCodeurs au sein du centre. Les ateliers seront organisés pour les enfants une fois par semaine.

Accueil temporaire

D’après la CUA, le Centre d’accueil d’urgence est destiné à accueillir temporairement les enfants victimes de maltraitance, sous le réquisitoire de la Police des Mœurs et de la Protection des Mineurs (PMPM) ou le Juge des Enfants, le temps que ceux-ci traitent leur dossier. Le placement des enfants dure 10 jours renouvelables et prend fin à la reprise de l’enfant par le PMPM par main levée. Le centre peut accueillir 16 enfants en simultané. Les garçons et les filles sont séparés dans des dortoirs différents. Selon les explications, la CUA met à disposition le terrain, le bâtiment, le personnel, constitué par 3 travailleurs sociaux, 6 renin-jaza, 1 cuisinier. Elle assure également le fonctionnement du centre. Bien que les parties prenantes reconnaissent l’importance de l’existence des centres d’accueil d’urgence ou de centres de placement définitif des enfants, elles lancent l’appel à la réglementation des familles d’accueil. Pour la CUA, le cercle familial est le meilleur endroit de développement et d’épanouissement de l’enfant, un endroit idéal où il se sent le mieux écouté, soutenu et protégé.

Infrastructures

De sont coté, l’ambassade d’Allemagne à Madagascar a indiqué que la réhabilitation du centre a été financée pour permettre d’accueillir les enfants dans les meilleures conditions. Désormais, le centre dispose de sept salles, dont une salle de vie, un dortoir pour filles, un dortoir pour garçons, un réfectoire, une salle de stockage, un bureau pour le personnel et une cuisine. On y trouve également des douches et toilettes séparées pour les garçons et les filles, une cour avec un bassin lavoir et des toilettes pour le personnel. À noter qu’UNICEF Madagascar a accompagné le centre depuis son ouverture, et poursuit ses efforts dans toutes les actions visant à protéger les enfants contre toutes formes de violence. Au sein du centre, cette organisation des Nations Unies appuie la mise en place de protocole de prise en charge intégrée des enfants victimes de violence, avec pour objectif la réinsertion de l’enfant dans un environnement familial, ainsi que le renforcement de capacités des travailleurs sociaux du centre et des autres acteurs de la protection de l’enfance sur les normes, standards et méthode de prise en charge adaptée aux enfants victimes de violence. À ce jour, 145 enfants ont été pris en charge cette année, parmi lesquels 109 ont pu retrouver leurs familles.

Antsa R.

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici