- Publicité -
samedi 3 décembre 2022
DomicileSociétéTravail décent : Appui à la création d’emploi pour les femmes vulnérables

Travail décent : Appui à la création d’emploi pour les femmes vulnérables

Les conférences Village By NextA se déroulent du 14 au 20 novembre en ligne, à Fianarantsoa et dans les locaux de Nexta à Andranomena.

Le ministère du Travail dispensera une formation gratuite et dotera des équipements à 100 femmes issues de cinq régions. L’objectif étant d’encourager la création d’emploi pour l’autonomisation de la gent féminine.

Du concret. Le projet d’appui à la création d’emploi décent pour les femmes vulnérables à cause des passages successifs des cyclones est déjà sur les rails. Mis en œuvre par le ministère du Travail, de l’Emploi, de la Fonction publique et des Lois sociales (MTEFPLS), il couvre cinq régions du pays. Il s’agit de Fitovinany, Vatovavy, Haute Matsiatra, Atsimo Atsinanana et Anosy. Les femmes ciblées par ce projet bénéficieront d’une formation et d’équipements pour qu’elles puissent créer des activités génératrices de revenus. Le lancement de ce projet, pour les villes du Sud-Est dont Manakara, Mananjary, Fianarantsoa, Farafangana et Fort-Dauphin, s’est tenu hier. « Les femmes monoparentales et mères de nombreux enfants sont priorisées. Les passages successifs des cyclones ont eu des répercussions négatives sur les ménages notamment ceux qui vivent surtout de l’agriculture. Des formations en agriculture comme la transformation du manioc ou du maïs seront dispensées par des formateurs expérimentés dans ce domaine », explique le secrétaire général du MTEFPLS, Jerson Razafimanantsoa.

Évaluation. Des suivis seront menés à l’endroit des bénéficiaires de ce projet après les dix jours de formations organisées par le ministère. Selon toujours les explications de Jerson Razafimanantsoa, elles sont encouragées à partager les connaissances qu’elles ont acquises pour aider les autres femmes de leur entourage à devenir autonomes en créant des activités pouvant subvenir à leurs besoins. « Le ministère ne crée pas d’emplois mais promeut l’employabilité. Nous offrons notre soutien aux jeunes qui souhaitent entrer dans le monde de l’entrepreneuriat pour qu’ils puissent non seulement subvenir aux besoins de leurs familles mais pour qu’ils puissent participer pleinement au développement du pays », renchérit-il.

Narindra Rakotobe

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici