- Publicité -
vendredi 2 décembre 2022
DomicileFaits-DiversAnkadindramamy : Un commerçant de pierres précieuses attaqué, sept personnes arrêtées

Ankadindramamy : Un commerçant de pierres précieuses attaqué, sept personnes arrêtées

Sept personnes dont trois femmes ont été déférées au parquet du tribunal Anosy, hier. Ces derniers sont poursuivis pour avoir participé directement et indirectment à l’attaque du domicile d’un commerçant de pierres précieuses à Ankadindramamy. L’attaque a été commise jeudi 8 novembre vers 11 heures du matin dans le quartier d’Ambohidahy. Trois individus dont une femme se sont introduits de force dans le domicile de cet opérateur minier après avoir été renseignés de la présence de pierres précieuses à l’interieur du domicile. Une fois sur place, ils ont menacé le propriétaire des lieux avec une arme et l’ont agressé afin de s’emparer de la marchandise. Les quatres individus ont ensuite pris la fuite. Suite à ces faits, la victime a déposé plainte auprès de la police. Saisie de l’affaire, la brigade criminelle à Anosy a ouvert une enquête afin de rechercher les malfaiteurs. Deux suspects ont été arrêtés le 10 novembre. De sexe masculin, le premier a été appréhendé à Ambodirano Ivato. Il est soupçonné d’être le cerveau de cette attaque. Ce dernier était un ami proche de la vicitime.  Le deuxième suspect qui est une femme a été capturée à Ankadikely Ilafy. Elle aurait directement participé à cet acte. Le jeudi 11 novembre, un dénommé Rasta, qui était également parmi les auteurs principaux de ce vol à main armée, a été cueilli à Andranoro Antehiroka. Il était celui en possession du pistolet automatique durant cette attaque. Il a été par ailleurs arrêté alors qu’il était encore en possession de ladite arme. Deux autres femmes, receleuses des objets volés, ont également été arrêtées et ont été trouvées à Antaninandrano, également dans la commune rurale d’Ankadikely Ilafy. Poursuivant leurs investigations, la police a pu mettre la main sur deux autres complices dont l’un est le propriétaire du pistolet automatique et l’autre était la personne qui s’était chargée de remettre cette arme aux trois auteurs principaux de ce crime. Durant leur enquête, les sept présumés âgés de 24 à 34 ans, ont tous reconnu leurs méfaits. On attend alors les décisions de la justice sur leur sort.

T.M.

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici