- Publicité -
vendredi 9 décembre 2022
DomicileCOVID-19Nosy-Be : Une destination « Safe » pour le tourisme

Nosy-Be : Une destination « Safe » pour le tourisme

Cette destination ne sera plus fermée aux touristes si le taux de couverture vaccinale y atteint 80%.

Nosy-Be constitue une des principales destinations phares de Madagascar. Cette île aux Parfums figurait également parmi les districts les plus affectés par la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 dans le pays étant donné que les principales activités faisant tourner son économie constituent le tourisme. La relance des activités touristiques y est actuellement effective. Force est cependant de remarquer que le virus de la Covid-19 continue de circuler non seulement dans la Grande île mais aussi dans le monde. Pour être protégé contre cette épidémie, un district doit avoir un taux de couverture vaccinale de l’ordre de 80%. Raison pour laquelle, le ministère du Tourisme a travaillé en étroite collaboration avec le ministère de la Santé Publique et ses différents partenaires techniques et financiers, en vue de mettre en œuvre un projet qui s’intitule « Safe Tourism ».

3 000 personnes vaccinées

C’est lancé dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale du Tourisme qui a eu lieu dans la région Itasy, particulièrement à Ampefy en octobre dernier. Ensuite, l’action visant à sensibiliser la population locale à se faire vacciner, s’est poursuivie dans le cadre de l’organisation du Festival Marokintana ou Festival des requins-baleines qui s’est déroulé au début de ce mois-ci à Nosy-Be, et ce, sous le parrainage du président de la République, Andry Rajoelina. Depuis cette collaboration, près de 3 000 personnes ont choisi de se faire vacciner. L’objectif est de rendre les destinations « Safe » pour le tourisme en commençant par Nosy-Be. Si 80% de la population de l’Île aux Parfums sont vaccinés, cette destination ne sera plus fermée aux touristes en cas de résurgence de la Covid-19. Ce qui permettra en même temps de rassurer les voyageurs internationaux, a-t-on conclu.

Navalona R.

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici