- Publicité -
lundi 5 décembre 2022
- Publicité -
DomicileCultureSoavinandriana Itasy : Des enfants formés pour tourner un film

Soavinandriana Itasy : Des enfants formés pour tourner un film

Les enfants sont très intéressés par les ateliers.

Des élèves de 7 à 17 ans de six classes, issus d’écoles, de collèges et de lycées de Soavinandriana Itasy, participent actuellement à des ateliers d’initiation au cinéma animés par Fifaliana Nantenaina, un jeune réalisateur passionné du 7e art, qui est également photographe.

Ces mêmes élèves ont, auparavant, bénéficié de séances de partages sur la violence basée sur le genre (VBG), l’hygiène et la santé, la masculinité toxique et positive. Ils ont également participé à d’autres ateliers sur la gestion des émotions dans le cadre d’un projet conçu et mis en œuvre par l’ONG SAKOBISOA.

Ces différents ateliers serviront à la finalité de ce projet d’initiation au cinéma. En effet, après la première semaine dédiée à l’introduction au cinéma, notamment, sur tous les métiers de la chaîne de l’industrie du cinéma, les effets spéciaux, les maquillages, entre autres, Fifaliana Nantenaina leur présentera l’écriture cinématographique, c’est-à-dire le scénario et le storyboard durant toute cette semaine. Durant la 3e semaine de son intervention, il leur présentera la prise en main de divers matériels nécessaires au tournage et à la réalisation d’un film ainsi que de la notion de montage et des outils utilisés tels que les logiciels.

Après ses différentes interventions, qui s’achèveront le 13 décembre, commencera le tournage de film, un pour chaque classe, auquel ces enfants, nouvellement formés, participeront activement et dans lequel ils parleront de tous les ateliers auxquels ils ont assisté. « Ils tourneront ces films de A à Z, à partir de leurs acquis », précise le réalisateur, « Je les recadrerai uniquement si besoin ». Les élèves de des écoles primaires auront donc à effectuer un tournage pour un film d’une durée de 2 à 4 minutes environ contre 7, 10 ou 13 minutes pour les élèves plus âgés, bien que le réalisateur ne leur mette pas trop la pression sur ces détails.

Le montage des six films sera par la suite effectué par le réalisateur dans la capitale. Ces six films feront l’objet d’une projection publique avec l’ONG SAKOBISOA à Soavinandriana le 17 décembre prochain.

Pour Fifaliana Nantenaina, il s’agit bien d’un travail mais ce qui a le plus motivé le réalisateur à se lancer dans cette aventure, c’est surtout la combinaison de plusieurs passions, sa passion pour le 7e art et son ambition de réveiller chez les enfants cet intérêt pour le cinéma ainsi que l’envie de partager son savoir-faire à des enfants. Pour la petite histoire, son premier film « Le Pain » a été sélectionné au Festival Rencontres du Film Court de Madagascar en 2012. Il a également réalisé « Anay ny Lalana » en 2015. Ce film a obtenu le Prix du public au festival Filmer le travail en 2016.

Hanitra Andria

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici