- Publicité -
dimanche 4 décembre 2022
- Publicité -
DomicileEconomieAccès au financement climatique : De nombreuses perspectives pour Madagascar 

Accès au financement climatique : De nombreuses perspectives pour Madagascar 

La délégation sénatoriale rencontrant la directrice de l’IFDD, Cécile Martin-Phipps.

Les actions communes de plaidoyer menées conjointement par le Sénat de Madagascar en synergie avec l’Exécutif lors de leur participation à la 27ème Conférence des Nations Unies sur le changement climatique (COP 27) en Egypte, ont été fructueuses.

En effet, de nombreuses perspectives concernant l’accès de Madagascar au financement climatique et au Fonds Vert pour le Climat, s’ouvrent au pays. Cela fait également suite à l’appel lancé par le président de la République, lui-même, lors de l’ouverture de cet événement d’envergure internationale. Cet appel a été renforcé par la délégation parlementaire conduite par le président du Sénat, Herimanana Razafimahefa et le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Marie Orléa Vina, représentant l’Exécutif, lors de leurs rencontres avec la Francophonie et la Présidence de la COP 26 ainsi que lors du dialogue de haut niveau sur ce financement climatique. Ces parties prenantes s’engagent ainsi à accélérer le processus d’accès de Madagascar à ces financements. 

Accompagner Madagascar

À titre d’illustration, la Francophonie a présenté divers outils que l’on peut utiliser pour accompagner la Grande île dans ses démarches de lutte contre le changement climatique, y compris ce processus de facilitation à l’accès au financement climatique. C’était d’ailleurs l’objet de discussion entre la délégation parlementaire conduite par le président du Sénat, Herimanana Razafimahefa et la directrice de l’Institut de la Francophonie pour le Développement durable (IFDD), Mme Cécile Martin- Phipps, toujours dans le cadre de la COP 27. En outre, cet Institut travaillera en collaboration avec le Sénat de Madagascar dans ses actions de lutte contre le changement climatique. Les projets de coopération entre les deux parties toucheront également les autres domaines liés à l’environnement, notamment le développement des énergies renouvelables et la reforestation.  

Par ailleurs, la participation à la COP 27 était aussi l’occasion pour le président du Sénat d’explorer les voies visant à appuyer les étudiants malgaches se spécialisant dans des domaines liés au changement climatique. Des doctorants malgaches œuvrant dans le domaine de la science marine peuvent ainsi se perfectionner dans l’Université de Plymouth du Royaume Uni, grâce à sa rencontre avec le directeur de l’Institut Marin de cette université britannique, en la personne du Pr Richard Thompson. Une autre rencontre avec le haut responsable du Partenariat – Pays du Fonds d’Adaptation au changement climatique, Silvia Mancini, a également eu lieu dans le but d’identifier les éventuels obstacles à l’accès de Madagascar au financement climatique et au Fonds Vert pour le Climat. Il est à noter que ces fonds sont disponibles pour plusieurs pays, y compris la Grande île. 

Navalona R.      

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici