- Publicité -
samedi 10 décembre 2022
DomicileFaits-DiversAssassinat de Ntsoa du VHF : Sa compagne était le cerveau et...

Assassinat de Ntsoa du VHF : Sa compagne était le cerveau et faisait partie des exécutants

Au bout de dix jours d’investigation, les enquêteurs de la gendarmerie ont découvert que la compagne de Ntsoa était parmi les auteurs de l’assassinat de ce dernier. Elle était le cerveau et faisait partie des exécutants de l’assassinat. Hier, les enquêteurs de la gendarmerie de la brigade de Tana-ville ont mis la lumière sur cette affaire. Selon les explications, les gendarmes ont arrêté quatre individus dont une femme et trois hommes. Ces derniers ont tué le jeune homme à Analamahitsy dans la nuit du 8 novembre avant de transférer son corps dans une voiture Rexton qu’il ont ensuite poussée sous un pont à Ambohimanarivo afin de maquiller le meurtre en accident. Par ailleurs, plaies ont été découvertes sur le corps de la victime. Lors de la conférence de presse à Betongolo hier, les gendarmes ont expliqué qu’il s’agissait d’un conflit d’intérêts et de jalousie, poussant à l’assassinat. En effet, outre sa vie d’artiste, Ntsoa était aussi un entrepreneur. Les quatre personnes impliquées auraient mis quelques jours pour élaborer leur plan avant de passer à l’acte. D’autres personnes pourraient aussi s’exprimer sur cette affaire. 

Le déferrement de ces quatre individus a été fait hier même et a duré toute la nuit. Ils sont passés un à un devant les juges d’instruction, et des témoins ont été auditionnés. Jusqu’au moment où nous mettons sous presse, le résultat du déferrement n’est pas encore communiqué. 

«L’immense majorité des homicides font intervenir des connaissances, des amis, des amants, des membres de la même famille. Ainsi, il peut s’agit de personnes qui ont des points communs mais qui se découvrent des intérêts incompatibles: mari et femme, partenaires, camarades», explique une juge, jointe par téléphone. « J’ai vu pas mal de cas: un proche qui parvient à stipendier quelqu’un pour se venger;  l’amour qui se transforme en haine et qui se brise quand l’amoureux voit celle qu’il aimait lui échapper ou pour se venger des intérêts qu’il a perdus », a-t-elle ajouté. «L’origine de la plupart des homicides doit être cherchée dans un conflit. En général, deux individus s’affrontent parce que leurs intérêts respectifs sont opposés. Les nombreux cas que j’ai déjà jugés montrent une tendance générale, dans environ 80% des cas, le ou les meurtriers et leur victime se connaissent», a-t-elle poursuivi. 

Yv Sam

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici