- Publicité -
mercredi 30 novembre 2022
DomicilePolitiqueProgramme Miary : 324 entrepreneurs soutenus par le PIC depuis 2017

Programme Miary : 324 entrepreneurs soutenus par le PIC depuis 2017

Booster l’entrepreneuriat pour une économie équitable et durable. C’est dans cette optique que le projet PIC (Pôles intégrés de croissance et corridors) et le bureau du Groupe de la Banque mondiale à Madagascar ont tenu une conférence et table ronde sur l’entrepreneuriat, jeudi dernier au Novotel Ivandry. Selon les organisateurs, cet événement s’inscrit dans le cadre de la célébration de la Semaine de l’Entrepreneuriat. Les impacts du Programme Miary ont été mis en avant, lors de cette table ronde. Selon les présentations, il s’agit d’accompagnement et le financement de projets d’entrepreneurs, qui mettent également un accent sur les femmes. Ce programme qui intervient dans les secteurs du tourisme et de l’agribusiness est mis en œuvre par le PIC2 dans les régions Diana, Anosy, Atsimo-Andrefana et Sainte-Marie. À noter que le projet soutient les bénéficiaires sur la base de concours de plan d’affaires, en collaboration avec Fihariana, BNI et BOA.

Investissements productifs

Trois cohortes de bénéficiaires ont été soutenues par le programme Miary, depuis 2017. « La croissance n’arrive pas par chance mais grâce à des forces qui travaillent ensemble. Il faut de bonnes idées mais les porteurs de projets ont aussi besoin de soutien, de différents services comme l’accès aux financements, l’initiative personnel de formation, de coaching, etc. Le Programme Mialy vise à avoir des activités et emplois formels. C’est pour cela que les formations concernent l’environnement des affaires, les financements, business, le marketing, la comptabilité, etc. », a expliqué Douglas Pearce, practice manager de la Banque mondiale à Madagascar. Également présente à la table ronde, le ministre de l’Economie et des Finances, Rindra Hasimbelo Rabarinirinarison, également présidente du Comité de pilotage du projet PIC a souligné l’importance des impacts du programme Miary. Selon elle, les 150 millions de dollars injectés dans ce Programme devront être très vite rentabilisés, car les projets sélectionnés sont probants et répondent à la notion d’équité et de durabilité. En effet, certains des projets bénéficiaires ont déjà brillés, si l’on ne cite que ceux de NLF Technologie à Ambilobe qui a permis à Liva Ferod Njiamizaka de remporter le Trophée du Jeune entrepreneur de BNI, de Vezo Création représentante des jeunes entrepreneurs malgache au Sommet de la Francophonie, ou encore de Ferme apicole Mary, lauréate du Programme GERME (Gérez Mieux votre Entreprise) de l’OIT/OIF. En tout, 324 entrepreneurs ont été appuyés par le PIC depuis 2017 et le projet a enregistré moins de 10% de perte, 2 ans après la clôture de la première vague. Ces réalisations ont permis la création de 579 emplois directs, un chiffre qui affiche encore une évolution continue.

Antsa R.

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

  1. Nos comptes d’apothicaire…

    Ainsi passons-nous « d’une cohorte de bénéficiaires » à trois (3) lauréats NLF Technologie , Vezo Création, Ferme Apicole Mary et 324 entrepreneurs /entreprises…formels pour 579 emplois directs créés , soit , l’un dans l’autre , 259.000 us dollars l’emploi . Ramené au coût du salaire moyen (250.000 ar hors charges) , cela fait [cher] .
    De quoi décourager les investisseurs privés , sauf existence de compensations…indirectes et informelles .

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici