- Publicité -
lundi 5 décembre 2022
- Publicité -
DomicileÀ lireTaxi-moto : L’hygiène à revoir

Taxi-moto : L’hygiène à revoir

Les casques « à usage public » des taxis-moto, freinent l’enthousiasme de certains clients potentiels.

Maintenant que l’activité est autorisée, du moins sur le papier, après avoir été votée par le conseil municipal, les taxis-moto se font de moins en moins discrets à Antananarivo. Présents dans les zones les plus fréquentées, particulièrement aux abords des arrêts de taxi-be, les taxis-moto font de leurs tarifs leur principal argument de vente. La clientèle existe bel et bien. Néanmoins, l’aspect hygiène pose problème à certains clients potentiels, et freinent leurs décisions d’avoir recours aux services des taxis-moto. Ce volet hygiène porte notamment sur les accessoires utilisés et l’hygiène corporelle du conducteur.

Dégoûtants !

Le port du casque étant obligatoire, les clients se doivent de porter celui proposé par le conducteur de taxi-moto. Seulement, l’hygiène de cet accessoire de sécurité inquiète les plus regardants sur la propreté. « Le casque est souvent sale et la visière, quand elle existe, est couverte de salissures. Certains casques sont tout simplement dégoûtants, jamais je ne porterais ces accessoires, quitte à renoncer au taxi-moto ! ». Paroles d’une internaute à propos des services des taxis-moto. En effet, le manque d’hygiène au niveau des casques peut être à l’origine de maladies contagieuses liées ou non aux cheveux et au cuir chevelu, telles la teigne, ou d’autres maladies causées par des champignons ou par des virus, pour ne citer que la Covid-19.

Investissement.

D’autres clients plus prévoyants investissent dans un casque afin d’éviter de porter celui des taxis-moto, ou utilisent des protections telles le sous-casque, le bonnet ou encore la charlotte, de préférence doublée ou triplée sans toutefois avoir la certitude d’être bien à l’abri de toute contamination. Pour se protéger, au mieux, le port du masque devient impératif, limitant les possibles contaminations venant du casque ou du conducteur de taxi-moto.

Hanitra R.

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

  1. Vu la crasse et le manque d’hygiène généralisée sur les malgaches et sur leur environnement ! pourquoi s’offusquer ? au contraire cela une reste une habitude pour ne pas dire tradition culturelle!

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici