- Publicité -
mardi 6 décembre 2022
- Publicité -
DomicileEconomieTransition énergétique : Le groupe Socota pionnier dans la vente d’excédent d’électricité à la...

Transition énergétique : Le groupe Socota pionnier dans la vente d’excédent d’électricité à la Jirama

Un essai transformé. C’est ce que l’on peut dire du contrat de rachat de surplus d’énergie solaire passé entre la Jirama et le groupe Socota. Une expérience qui fait de ce groupe, un pionnier dans cette nouvelle démarche qui constitue par ailleurs un autre grand pas de franchi dans la transition énergétique.

Historique. L’accord de rachat d’excédent d’énergie signé entre le PDG du groupe Socota Salim Ismail et le CEO de la Jirama Rivo Radanielina, l’a été.

Grande première

« Tout se passe très bien » indique un responsable du groupe Socota. On rappelle que le lancement de ce rachat d’excédent d’énergie solaire a eu lieu sur le site de Cottonline, filiale du groupe Socota, il y a un mois. Le prix hors taxe de l’excédent d’électricité est fixé à 431 ar le Kwh. Ainsi, entre 1000 Kwh et 1300 Kwh sont injectés par semaine sur le réseau interconnecté d’Antananarivo (RIA). Une grande première en tout cas pour la Jirama qui avance dans l’application de l’Optima Business dont l’objectif est, entre autres, de valoriser davantage les énergies renouvelables. Ce contrat est en tout cas conforme aux législations en vigueur puisqu’une réforme législative a été opérée pour son application. Ainsi, Cottonline fournit de l’énergie solaire à la Jirama pour une capacité fournie ne dépassant pas 40% de la production. 

Critères techniques

Pour Socota cette première expérience réussie démontre la capacité du groupe à s’intégrer dans les initiatives de développement et à répondre aux critères techniques exigés. En effet, pour être éligible à cette collaboration, l’entreprise doit tout d’abord avoir un surplus de production. Elle doit, par ailleurs, respecter un certain nombre de critères techniques bien déterminés avant de signer un contrat de raccordement. Une manière en somme pour ce groupe, qui fait plus que jamais office de fleuron de l’industrie malgache, d’apporter sa contribution dans le renforcement de la production énergétique nationale. Raison pour laquelle, d’ailleurs, le groupe Socota poursuit sur la même lancée en prévoyant d’installer de l’énergie solaire sur le site de la Cotona, une autre filiale du groupe, et de passer un autre contrat d’injection de surplus d’énergie avec la Jirama. Cette dernière entend signer avec d’autres entreprises partenaires pour le même type de contrat. Une dizaine d’entreprises partenaires pourraient, indique-t-on, emboîter les pas du groupe Socota dans cette initiative inédite pour la transition énergétique.

R.Edmond.

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici