- Publicité -
mardi 6 décembre 2022
- Publicité -
DomicileEconomieLFI 2023 : Place à la réalisation des Velirano pour l’émergence de Madagascar

LFI 2023 : Place à la réalisation des Velirano pour l’émergence de Madagascar

La ministre de l’Economie et des Finances et de l’Economie Rindra Hasimbelo Rabarinirinarison a présenté hier à l’Assemblée nationale, les grandes lignes de la loi de finances initiale 2023.

Conformément aux dispositions constitutionnelles et suite à l’ordre fixé  par la Chambre basse, la loi de finances initiale 2023 est passée hier en commission plénière au palais de Tsimbazaza.

« L’Assemblée nationale dispose d’un délai maximum de trente jours à compter du dépôt du projet pour l’examiner en première lecture. Faute de s’être prononcée dans ce délai, elle est censée l’avoir adoptée et le projet est transmis au Sénat », dispose  l’article 92 alinéa 4 de la constitution de la 4éme République.

Une disposition constitutionnelle  appliquée à la lettre  puisque le  ministère de l’Economie et des Finances a déposé la loi de finances initiale 2023 à la date du 28 octobre dernier. Et conformément à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale, ladite LFI a été présentée hier en commission plénière à l’hémicycle  de Tsimbazaza.

Velirano

Dirigée par la ministre Rindra Hasimbelo Rabarinirinarison, l’équipe du MEF était au grand complet, hier  pour cette première journée de présentation. Une LFI tournée vers la réalisation  de la Politique Générale de l’Etat conformément aux 13 Velirano  du président de la République est en ligne avec les projets du Plan Emergence Madagascar. La ministre a, notamment, évoqué le développement du secteur privé national et l’appel aux investissements directs étrangers, particulièrement, dans les secteurs du tourisme et de l’industrie Au niveau du secteur productif, les infrastructures liées au projet « Titre Vert », l’acquisition de matériels relatifs au projet One District One Factory (ODOF), l’aménagement des périmètres irrigués, la mise en place des « Zones d’Émergence Piscicole » constituent les principales activités orientées vers l’augmentation de la production et du rendement agricole. Au niveau du secteur infrastructure, la LFI prévoit la poursuite de la construction des logements sociaux, des nouvelles villes et des routes. Elle mise, par ailleurs, sur des investissements sur financement interne, dont une majeure partie est dédiée à la poursuite des travaux initiés en 2022 notamment la construction de l’autoroute Antananarivo-Toamasina, la construction de centrales solaires et du pipeline EFAHO. La poursuite des investissements sociaux ne sera pas en reste avec la construction et l’entretien des infrastructures de santé et d’éducation.

Nouveaux projets

Les bailleurs de fonds auront un rôle dans la réalisation des objectifs de développement fixés dans la LFI. Ainsi,  concernant les investissements sur financement externe, de nouveaux projets sont attendus en 2023, notamment ceux liés au début de la deuxième phase du projet « Aménagement de corridors et facilitation du commerce » financé par la BAD, l’OPEP, l’AIIB, et l’UE qui porte sur la construction d’environ 240,9 km de routes nationales (RN9 au sud-ouest et la RNT 12 A au sud-est de Madagascar) et de ponts ; le prêt de 200 millions USD octroyé par L’AfreximBank à l’issue de la rencontre entre la délégation malgache et l’équipe de L’AfreximBank à Washington sur le projet d’autoroute Antananarivo-Toamasina ; le projet « Développement de champs et d’installations pour la production de semences de riz », signé le 26 octobre 2022 entre Madagascar et le Japon, d’un montant de 65 milliards d’Ar, visant à accroître la production de semences certifiées nécessaire à l’augmentation de la production de riz ; le programme SANDA financé par la Banque mondiale, le programme de protection sociale de transfert monétaire inconditionnel d’un montant de 300 000 Ar pour 1 154 613 ménages. En termes de volume, l’International Development Association (IDA) est le principal bailleur de Madagascar avec près de 2 168 milliards d’ariary dont 1 198 en Emprunts-Etat et le reste en Subventions. Les projets seront notamment axés sur les soutiens aux moyens de subsistance résilients dans le Sud, sur la croissance inclusive, l’accès à l’électricité et les services de santé. 

Bons résultats

Ces financements témoignent en tout cas de la disponibilité des partenaires techniques et financiers à apporter leur appui pour  le développement de Madagascar dont les autorités financières multiplient les efforts  pour augmenter les recettes publiques. Sur ce point justement, la ministre de l’Economie et des Finances a fait état des bons résultats obtenus en matière  de recettes fiscales, notamment à travers la formalisation des entreprises du secteur informel. Ainsi si en 2019, le nombre de contribuables inscrits auprès de  l’administration fiscale et disposant d’une carte professionnelle était encore de 354 433, il est maintenant passé à 1 250 000.  Les recettes douanières vont en tout cas augmenter en 2023 pour atteindre 4 786,16 milliards d’ariary contre 4 236,1 milliards ariary, cette année.  En  matière douanière, l’année 2023 sera marquée par  le passage au 100% scanning.  Notons que les travaux de commissions sur la LFI  vont se poursuivre à Tsimbazaza durant ces prochains jours avant de passer au Sénat.

R.Edmond.

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

2 COMMENTAIRES

  1. Il serait temps de réaliser les promesses du PDT, l’année prochaine c’est déjà la fin du mandat !
    4 ans de blablas et rien ( le covid19 n’explique pas tout mais l’incompétence du régime actuel oui)

  2. Rainilainga n’a t-il pas affirmé haut et haut fort en 2018 pendant la campagne électorale que les financements du PEM sont là ?! Maintenant à un an de la fin de son mandat c’est le budget de l’état donc les Malgaches et les aides budgétaires extérieures qui passeront à la casserole avec ce PEM dans le PGE . Mélange de genres des pratiques d’une république bananière et cette LFI 2023 n’a qu’un seul but électoraliste !

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici