- Publicité -
mardi 6 décembre 2022
- Publicité -
DomicileEconomieSécurisation foncière : Des impacts réels sur l’économie rurale, selon la Banque...

Sécurisation foncière : Des impacts réels sur l’économie rurale, selon la Banque mondiale

Plus de 1,4 millions de certificats fonciers devront être distribués, d’ici 2023, dans le cadre de la campagne de distribution massive. Des bénéficiaires ont déjà pu développer leurs activités productives, grâce à ce projet favorisant l’accès aux droits sur les terres.

Les agriculteurs ont désormais la volonté d’investir à long terme, grâce à la sécurisation foncière. Ce sont les grandes lignes de la communication faite par le siège de la Banque mondiale à Washington, sur son site web, à travers un reportage relatant les impacts de la réforme foncière mise en œuvre à Madagascar. Une réforme engagée depuis 2005 et soutenue depuis 2014 par le projet CASEF (Croissance agricole et sécurisation foncière) financé par la Banque mondiale. Parmi les témoignages des bénéficiaires mis en avant, figure celui de Philippine Razanamanana, une agricultrice veuve qui cultive le haricot vert. « J’ai déjà obtenu mon certificat foncier. Au départ, mes activités productives se faisaient sur un champ de 250m2. Cette surface a maintenant doublé et je peux cultiver avec sérénité. Une entreprise reste prête à acheter notre production et vient tous les jours. Tout me permet d’étendre mes activités tous les ans. Tout est parti d’un certificat foncier et je peux maintenant espérer un meilleur avenir », a affirmé cette agricultrice de la Commune rurale d’Andranomafana Betafo. À l’instar de Philippine, de nombreux agriculteurs qui bénéficient de certificats pour la sécurisation foncière n’ont plus peur d’investir à long terme. Selon la Banque mondiale, plus de 800 000 parcelles sont maintenant certifiées.

Changements

Un autre bénéficiaire, Andrianoarintsoa Rasolofo, qui vit de l’agriculture et de l’élevage, a également affiché des activités économiques en pleine croissance, grâce à la sécurisation foncière. D’après ses dires, le certificat foncier peut servir de garantie auprès des grossistes et institutions de microfinance pour avoir des fonds et du crédit. « Auparavant, nous utilisions les bœufs, les charrettes ou les motos comme garanties, mais cela présente toujours des risques pour les créanciers à cause d’éventuelles pertes de valeurs. Pour eux, le certificat foncier est plus sûr. La sécurisation foncière nous offre donc des facilités. On diversifie désormais nos activités de production agricole. J’ai même un petit commerce comme nouvelle activité source de revenu. En bref, mon niveau de vie s’est amélioré grâce à l’obtention de  certificat foncier », a-t-il témoigné.

Facilités

À noter que les procédures de sécurisation foncière sont devenues plus simples, avec le lancement des certificats fonciers. D’après la Banque mondiale, les coûts de dossier supportés par les propriétaires de terrain sont divisés par 30 et le délai pour l’obtention des documents est passé de 6 ans à 6 mois. D’ici à,2023, plus de 1,4 million de certificats fonciers seront attribués dans le cadre du projet, ce qui fait de Madagascar la 3e plus grande opération foncière en Afrique après l’Ethiopie et le Rwanda.

Antsa R.

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici