- Publicité -
vendredi 2 décembre 2022
DomicileEconomieCNaPS : Blocages intentionnels dénoncés par les employés

CNaPS : Blocages intentionnels dénoncés par les employés

La CNaPS (Caisse Nationale de Prévoyance Sociale) risque-t-elle une paralysie totale ? Si les restrictions budgétaires empêchent déjà cette institution de faire des dépenses d’investissement, son fonctionnement est également handicapé par des mesures de blocages, selon les employés. D’après notre source, la CNaPS n’a plus accès au SIGMP (Système Informatisé de Gestion des Marchés Publics), ce qui l’empêche d’engager des dépenses de fonctionnement, si l’on ne cite que le cas de l’achat de fournitures et de consommables, le paiement des travaux d’entretien, etc. « Plus le temps passe, plus nous avons des difficultés à faire notre travail. Comme vous le savez, nous n’avons plus de papier pour produire et délivrer des fiches de paie. Mais ce n’est qu’un problème parmi tant d’autres. Ces handicaps se font déjà sentir par les usagers qui se plaignent auprès de nos services, alors que nous ne pouvons rien faire. Nous n’avons même pas d’explication à donner car nous ne comprenons pas ce qui se passe. Les autorités supérieures devraient éclaircir cette situation, car le public exige la transparence et la redevabilité », nous a confié un membre du personnel de la CNaPS.

Blocages

À noter que cette institution dispose d’une nouvelle Personne responsable des marchés publics (PRMP), déléguée par le DG par intérim, depuis le mois septembre 2022. Cela fait suite à un litige entre l’ancienne PRMP et la CNaPS, au niveau du Conseil d’Etat. Et pourtant, les bruits courent auprès de l’ARMP (Autorité de Régulation des Marchés Publics) que les blocages des engagements de dépenses ne seront levés que si cette ancienne PRMP reprend ses fonctions. « Lorsque les responsables auprès de nos services se sont renseignés auprès de l’ARMP, on leur a indiqué que c’est le ministère de l’Economie et des Finances qui a donné l’ordre de bloquer tous les marchés de la CNaPS. Cela pourrait être compréhensible, si on parle de dépenses d’investissement. Mais là, c’est notre fonctionnement qui est en jeu. Une demande de dérogation a déjà été faite et il faut les signatures des deux ministères de tutelle. Le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Fonction Publique a signé, mais c’est le ministère de l’Economie et des Finances (MEF) qui refuse de le faire, à moins que l’ancienne PRMP regagne son poste. On se demande pourquoi le MEF tient tant à ce que cette personne revienne à son poste… », a noté notre source auprès de la CNaPS. En attendant que cette situation ne soit réglée, les retraités s’inquiètent de la capacité de la CNaPS à payer leur pension.

Antsa R.

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

  1. prmp et conseiller financier de l’ancien dg suppose etre a antanimora . Tout a un lien . La ministre des finances y est pour quelque chose

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici