- Publicité -
vendredi 9 décembre 2022
DomicileCultureExposition : Créer du beau à partir des matières recyclées

Exposition : Créer du beau à partir des matières recyclées

Olivia Bourgois, la jeune passionnée d’art est également professeur de dessin.

Cellules humaines, c’est lui l’humain, une installation immersive proposée par Olivia Bourgois, la vice lauréate du Prix Paritana 2022 est actuellement ouverte à La Fondation H.

Cette exposition à la fondation H est une grande première pour elle puisqu’il s’agit de sa première exposition personnelle. Avant cela, elle exposait ses œuvres avec d’autres artistes dans des restaurants. Grâce à sa participation au prix Paritana, Olivia Bourgois a bénéficié d’un accompagnement personnalisé de l’équipe de la Fondation H et d’une bourse d’aide à la production pour la réalisation de son exposition, à laquelle elle a consacré 4 mois environ.

En rappel, Paritana, un programme de la Fondation H, est en fait un prix d’art contemporain créé en 2017, qui soutient la scène artistique malgache. Il est remis chaque année à trois artistes de nationalité malgache ou résidant à Madagascar.

Quant à la jeune artiste, elle est née dans la Capitale en 2002 et explore les arts plastiques depuis environ 5 ans. Influencée par les contes de fées de son enfance, son immersion dans le cirque, la danse, le cinéma ou encore le théâtre. Ses créations tendent souvent vers l’extravagance et l’excentricité, dans un style psychédélique.

Cette jeune artiste d’à peine 20 ans a créé un univers immersif, une réinvention du monde à sa manière.

« Cette exposition a comme une symbolique assez engagée, dans le sens où j’utilise uniquement des matériaux recyclés », explique-t-elle. « Mais c’est aussi pour rappeler qu’on peut créer avec tout ce qu’on trouve ».

Et elle n’a pas cherché très loin les matériaux qu’elle a utilisés dans cette création pour démontrer cet aspect de pouvoir créer avec tout. Dans un monde au bord de la catastrophe écologique, Olivia Bourgois fait usage d´une grande diversité de techniques pour magnifier les déchets que nous accumulons, du papier mâché à l’assemblage, en passant par le collage, le macramé ou encore la soudure et enfin la peinture pour sublimer le tout.

Mais l’idée est aussi de mettre l’Homme face à ce qu’il a créé, en portant une véritable réflexion sur les matières, leurs places dans nos vies. Elle souhaite ainsi interpeller l’Homme et le placer au cœur d’une réflexion sur sa présence et son empreinte sur Terre, à travers sa création.

L’exposition est ouverte au public jusqu’au 23 décembre prochain.

Hanitra Andria

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici