- Publicité -
vendredi 27 janvier 2023
DomicileSociétéAlbinisme : L’accès à l’éducation, un droit encore bafoué 

Albinisme : L’accès à l’éducation, un droit encore bafoué 

Pour une personne atteinte d’albinisme, réussir dans la vie exige un double effort. Malheureusement, nombreux sont encore les albinos qui ne sont pas scolarisés ou qui ont dû quitter très tôt les bancs de l’école à cause de leur marginalisation. 

Rencontre de Soja Ramiandrisoa Fulgence avec les membres de l’antenne régionale de l’association des albinos de Madagascar.

Les enfants atteints d’albinisme à Madagascar doivent encore faire face à la peur et au rejet. Et les écoles n’en sont pas exemptées. Rien que dans la ville de Taolagnaro dans la région Anosy, 80% des 70 enfants qui se sont entretenus avec le président national de l’association des albinos de Madagascar ne sont pas scolarisés. Bien qu’il n’existe aucune donnée statistique sur l’absentéisme chez les enfants albinos à Madagascar, ces données laissent entendre que ces enfants affichent un taux d’abandon supérieur. « Outre le problème financier des parents, certaines écoles refusent l’inscription des élèves albinos dans leurs établissements suite aux séries d’enlèvements enregistrées ces derniers temps. Ceux qui sont scolarisés font souvent face à la discrimination et à l’exclusion de la part de leurs camarades », déplore le président de cette association, Soja Ramiandrisoa Fulgence. Il a également exhorté le ministre de l’Education nationale à prendre ses responsabilités face à cette situation. « Le mois de juin dernier, un élève atteint d’albinisme en classe de T5 a été victime de trois tentatives d’enlèvement. Le ministre lui a promis de prendre en charge sa scolarisation pour qu’il puisse retourner sur les bancs de l’école mais nous attendons toujours l’accomplissement de cette promesse ». 

Droits

L’association des albinos de Madagascar et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) effectuent une descente pour faire l’état des lieux des personnes atteintes d’albinisme dans les régions Anosy, Androy et Atsimo-Andrefana. Elle a été précédée par une formation avec la participation des membres de cette association. Cette descente a entre autres permis de soulever les problèmes de santé qu’elles rencontrent. La survenue du cancer de la peau est le risque majeur de santé que courent ces personnes, aussi bien les enfants que les adultes. « Les tâches noires sur le corps en sont les prémices, ces lésions sont précancéreuses. Lors d’une rencontre avec les albinos à Taolagnaro, j’ai recensé 25 cas. La protection solaire reste le seul geste de prévention efficace contre les cancers cutanés pour les personnes atteintes d’albinisme, c’est pourquoi je lance pour la énième fois mon appel à l’endroit des bienfaiteurs pour les crèmes solaires », renchérit-il.Lors de sa mission à Madagascar du 20 au 30 septembre 2023, Muluka-Anne Miti-Drummond, une experte des Nations Unies, rapporte que les personnes atteintes d’albinisme sont encore victimes de stigmatisation et de discrimination en particulier dans le milieu scolaire. Ce qui nécessite des politiques de sensibilisation et d’éducation, selon ses recommandations. 

Narindra Rakotobe

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici