- Publicité -
mardi 7 février 2023
DomicileSociétéCantine scolaire : L’introduction du riz étuvé dans les écoles à l’étude 

Cantine scolaire : L’introduction du riz étuvé dans les écoles à l’étude 

Les participants à cette table ronde organisée par AfricaRice.

Les femmes paysannes issues de différentes régions de Madagascar notamment Vakinankaratra, Alaotra Mangoro, Bas-Mangoky et Menabe ont partagé leur vécu et expériences lors d’une table ronde sur l’étuvage moderne du riz à Ankorondrano, organisée par AfricaRice. Les problèmes fonciers, financiers et matériels constituent un problème commun de ces femmes. Elles n’ont pas manqué de proposer des solutions pour surmonter ces obstacles. Il y a entre autres la collaboration avec les organismes internationaux comme le Programme alimentaire mondial (PAM) ainsi qu’avec les organisations de la société civile qui œuvrent dans la distribution des aides aux sinistrés. Elles prévoient également de vendre du riz étuvé auprès des écoles pour l’approvisionnement des cantines scolaires. À souligner que l’étuvage du riz est une technique qui consiste à ré-humidifier le riz paddy, puis à effectuer un traitement à la vapeur et enfin sécher le riz paddy étuvé avant le décorticage. Les riz étuvés sont plus riches en vitamines et en éléments nutritifs puisque le procédé favorise la migration des vitamines et des sels minéraux au cœur des grains. Tous les acteurs en production rizicole, les organisations de la société civile, les investisseurs comme GIZ et JICA ainsi que les responsables auprès des différents ministères étaient présents à cette table ronde.

Objectifs

Lutter contre la malnutrition, augmenter les activités génératrices de revenus, être autonome sur le plan nutritionnel, exporter du riz étuvé et participer au développement économique du pays figurent parmi les objectifs des femmes paysannes dans la pratique de cette technique moderne en agriculture. Le Pr Jalloh Abdulai, directeur des recherches auprès d’AfricaRice, quant à lui, a partagé les avantages du riz étuvé sur le plan économique et environnemental lors de cette table ronde. Il a également salué les efforts déployés par les associations des femmes paysannes dans la bonne gestion et l’utilisation des matériels GEM offerts par AfricaRice, le partage des acquis auprès des membres de l’association et l’amélioration de l’emballage du riz étuvé. 

Narindra Rakotobe

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici