- Publicité -
mardi 7 février 2023
DomicilePolitiqueConférence des évêques : Contre l’exploitation de la pauvreté

Conférence des évêques : Contre l’exploitation de la pauvreté

Le Conseil Épiscopal de Madagascar suit de près les affaires nationales, surtout la situation socio-économique prévalant dans le pays. Dans leur message publié hier, les évêques s’adressent aux dirigeants et à la population en faisant appel à leur conscience chrétienne.

« Nous pouvons également changer la nature de cette société », peut-on lire dans le message des évêques.

De retour à Madagascar après leur visit ad lima, leur ayant permis  de rencontrer le Saint Père, les évêques se sont réunis à Antananarivo, à Ambatoroka, la semaine dernière. Ils ont par la suite délivré les messages du Pape François mais surtout leurs messages pour le peuple malgache et les dirigeants. Les évêques ont, en effet, incité ces derniers à prêter plus d’attention aux problèmes socio-économiques auxquels la population fait face au quotidien. « Pour vous, les dirigeants à tous les niveaux, écoutez la douleur de la population, et n’exploitez pas leur pauvreté », ont-ils fait savoir dans leur message.

Repentance

« Arrêtez de profiter les uns des autres de quelque manière que ce soit, […], car la plupart d’entre nous, dirigeants et population, sommes chrétiens », poursuit le message. Et de continuer, « nous, la population, respectons les biens publics et évitons les insultes et les provocations qui n’apportent pas la stabilité et des solutions ». À l’approche de l’ « Avent », le Conseil Episcopal de Madagascar (CEM) rappelle aux croyants catholiques l’importance de la famille. « Que chaque famille soit le lieu où on forme des bons citoyens qui craignent Dieu et prennent soin de leurs semblables », continue le message. « Nous constituons la société. En conséquence, nous pouvons également changer la nature de cette société », ajout-il tout en indiquant que cela devrait commencer par la repentance, de chacun mais également de la société. 

Fihavanana

Mis au courant par les évêques sur la crise de moralité, la perte de certaines valeurs comme le Fihavanana et d’autres soatoavina qui ont gardé la société malgache dans l’harmonie, le Pape François n’a pas caché son regret. En effet, durant leur visite au Saint siège, ils ont remis un rapport sur la situation du diocèse. Dans ce document, les évêques font état de la situation de leur ministère épiscopal et de leur diocèse dans toutes ses composantes économique, sociale et culturelle, ainsi que de la vie de l’Église sur leur territoire. Le document est rédigé sur la base des questionnaires fournis par le Vatican. En tout cas, le Pape François, déplore le manque de respect mutuel dans les réseaux sociaux, la corruption à tous les niveaux, les impunis qui se croient intouchables grâce à leur argent et à leur pouvoir, la destruction du secteur de l’éducation qui se manifeste de multiples manières et l’incendie des aires protégées. 

Julien R.

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici