- Publicité -
mardi 7 février 2023
DomicileEconomieDistribution d’intrants agricoles : Tous les paysans producteurs des 23 régions bénéficiaires 

Distribution d’intrants agricoles : Tous les paysans producteurs des 23 régions bénéficiaires 

Les prix des intrants agricoles notamment les engrais deviennent exorbitants en raison de la crise économique au niveau mondial liée, entre autres, aux impacts de la crise sanitaire et à la guerre entre l’Ukraine et la Russie. 

Les prix des intrants agricoles notamment les engrais deviennent exorbitants en raison de la crise économique au niveau mondial liée, entre autres, aux impacts de la crise sanitaire et à la guerre entre l’Ukraine et la Russie. De nombreux paysans ont en même temps été victimes des aléas climatiques comme les cyclones l’année dernière. « Suite aux doléances effectuées par les députés auprès de l’Etat, le président de la République Andry Rajoelina a donné comme instructions qu’il fallait à tout prix soutenir les paysans afin de booster la production agricole en particulier le riz. C’est la raison pour laquelle, nous allons procéder à la distribution des intrants agricoles composés de semences certifiées et d’engrais NPK et organiques sans oublier des petits matériels agricoles tels que les herses, les sarcleuses et les charrues à tous les paysans producteurs sans exception dans les 23 régions de l’île ». Le ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, Harifidy Ramilison, l’a annoncé lors de sa descente dans la région Anosy la semaine dernière. Protection sociale. Environ 800 paysans issus des huit communes de la région Anosy, en sont les premiers bénéficiaires. « Nous allons poursuivre la distribution de ces intrants et matériels agricoles dans les autres districts de cette région. Et je réitère que tous les producteurs des 23 régions en bénéficieront pour qu’ils puissent préparer cette campagne de production rizicole de 2022-2023 », a-t-il poursuivi. En outre, il a été soulevé que les paysans vulnérables victimes du Kere dans le Sud bénéficieront d’une protection sociale grâce à une convention de partenariat signée entre le ministère de tutelle et la Corée du Sud à travers l’ONG KFHI. « Environ 100 sacs de riz blanc leur ont été remis afin que leurs familles puissent se nourrir durant la période de campagne culturale jusqu’à la moisson », tient à préciser le ministre Harifidy Ramilison, lors de la distribution officielle de ces intrants agricoles à Ankaramena, dans la région Anosy. Une somme de 4 milliards Ar. Et lui d’enchaîner que des cartes de producteurs sont remises aux paysans bénéficiaires dans le cadre de la digitalisation du secteur agricole à Madagascar. « Ce qui leur permettra de faciliter l’accès à ces intrants et petits matériels agricoles et bien d’autres appuis provenant de l’Etat. Il faut qu’ils se professionnalisent tout en valorisant le métier de producteur. Il est à noter que l’Etat a alloué une somme de 4 milliards d’Ar pour que tous les paysans producteurs puissent mieux préparer cette campagne culturale 2022-2023 en leur remettant ces intrants et petits matériels agricoles. D’autres partenaires comme la GIZ via le projet IRRP, la Banque Africaine de Développement à travers le projet PURPA, le Fonds International de Développement Agricole (FIDA) par le biais du programme DEFIS et l’Union européenne via le Fonds de Développement Agricole, sont également mobilisés pour ce faire. L’objectif est d’atteindre l’autosuffisance alimentaire qui est inscrit dans le velirano No 9 du président de la République », d’après toujours ses explications. Navalona R.

De nombreux paysans ont en même temps été victimes des aléas climatiques comme les cyclones l’année dernière. « Suite aux doléances effectuées par les députés auprès de l’Etat, le président de la République Andry Rajoelina a donné comme instructions qu’il fallait à tout prix soutenir les paysans afin de booster la production agricole en particulier le riz. C’est la raison pour laquelle, nous allons procéder à la distribution des intrants agricoles composés de semences certifiées et d’engrais NPK et organiques sans oublier des petits matériels agricoles tels que les herses, les sarcleuses et les charrues à tous les paysans producteurs sans exception dans les 23 régions de l’île ». Le ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, Harifidy Ramilison, l’a annoncé lors de sa descente dans la région Anosy la semaine dernière. 

Protection sociale

Environ 800 paysans issus des huit communes de la région Anosy, en sont les premiers bénéficiaires. « Nous allons poursuivre la distribution de ces intrants et matériels agricoles dans les autres districts de cette région. Et je réitère que tous les producteurs des 23 régions en bénéficieront pour qu’ils puissent préparer cette campagne de production rizicole de 2022-2023 », a-t-il poursuivi. En outre, il a été soulevé que les paysans vulnérables victimes du Kere dans le Sud bénéficieront d’une protection sociale grâce à une convention de partenariat signée entre le ministère de tutelle et la Corée du Sud à travers l’ONG KFHI. « Environ 100 sacs de riz blanc leur ont été remis afin que leurs familles puissent se nourrir durant la période de campagne culturale jusqu’à la moisson », tient à préciser le ministre Harifidy Ramilison, lors de la distribution officielle de ces intrants agricoles à Ankaramena, dans la région Anosy. 

Une somme de 4 milliards Ar

Et lui d’enchaîner que des cartes de producteurs sont remises aux paysans bénéficiaires dans le cadre de la digitalisation du secteur agricole à Madagascar. « Ce qui leur permettra de faciliter l’accès à ces intrants et petits matériels agricoles et bien d’autres appuis provenant de l’Etat. Il faut qu’ils se professionnalisent tout en valorisant le métier de producteur. Il est à noter que l’Etat a alloué une somme de 4 milliards d’Ar pour que tous les paysans producteurs puissent mieux préparer cette campagne culturale 2022-2023 en leur remettant ces intrants et petits matériels agricoles. D’autres partenaires comme la GIZ via le projet IRRP, la Banque Africaine de Développement à travers le projet PURPA, le Fonds International de Développement Agricole (FIDA) par le biais du programme DEFIS et l’Union européenne via le Fonds de Développement Agricole, sont également mobilisés pour ce faire. L’objectif est d’atteindre l’autosuffisance alimentaire qui est inscrit dans le velirano No 9 du président de la République », d’après toujours ses explications. 

Navalona R.

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

  1. Aminay aloha ny zavatra toy izao tena tsarabe fa maromaroa ny tahak’izao. Fa mila omena fitaovana enti miasa tsara,toy ny milina ny tantsaha fa mbola mdadasika Madagascar ka tsy vitan’ny herintsandry tsony fa raha misy milina tena minoa ahy nareo fa hivaka amin’ny fasahiranana isika. Atao matetika ny toy izao fa etsy ankilany asiana ny toerapitsaboana, « maimaimpoana » na misy sarany fa zara raha misy hiaha mahita ny fasahiranan’olona dia asaina manao ny fiambenana ny zandary sy miaramila.
    Hevitsokona mita rano ny ahy fa izany no any lalana tena mety amintsika.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici