- Publicité -
mardi 7 février 2023
DomicileSociétéLutte contre les inondations : Curage des canaux d’évacuation

Lutte contre les inondations : Curage des canaux d’évacuation

Lancement des travaux de curage du canal Marais Masay.

Le ministère de l’Aménagement du territoire et des Services fonciers et l’Autorité pour la protection contre les inondations de la plaine d’Antananarivo ont procédé aux travaux de curage des canaux Marais Masay et la station de pompage à Isotry pour la prévention du risque d’inondation.

Des actions préventives pour la saison cyclonique. Les travaux de curage des canaux Marais Masay et de la station de pompage à Isotry ont été lancés hier. La Capitale n’est pas épargnée par les inondations après le passage des cyclones. C’est dans cette optique que le ministère de l’Aménagement du territoire et des Services fonciers et l’Autorité pour la protection contre les inondations de la plaine d’Antananarivo (APIPA) ont procédé au lancement de cette opération. Le canal du marais Masay mesurant 1,5 km joue un rôle crucial dans le drainage des eaux pluviales dans la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA). Les eaux usées dans la partie Est et Nord-Est notamment Besarety, Mahavoky, Andravoahangy, Ankerana, Ambatobe et Nanisana passent par ce canal avant de se déverser dans le canal Andriantany. Pour la station de pompage d’Isotry, elle permettra de solutionner les crues qui inondent les bas-quartiers d’Antananarivo durant les saisons de pluies. Son rôle est surtout de s’assurer le pompage des eaux qui montent au niveau des bas-quartiers pour les déverser en dehors de la ville.

Remblais

Des travaux de curage auprès du canal GR ont précédé cette opération. L’assainissement de ce canal mesurant 14 km a profité à 70 000 personnes, depuis Ankadimbahoaka jusqu’à Soavimasoandro. « Des efforts ont été déjà déployés pour assurer l’acheminement des eaux usées vers les canaux d’évacuation. Force est de constater que l’incivisme de la population obstrue les canaux de drainage », selon le ministre de l’Aménagement du territoire et des services fonciers, Pierre Holder Ramaholimasy. Il a également souligné, dans la foulée, que les travaux de remblayage restent suspendus sauf ceux qui ont déjà fait l’objet d’une étude. La levée de cette suspension dépendra de l’évolution de la situation tout en sachant que les remblais et les constructions illicites sont souvent à l’origine des inondations dans la Capitale.

Narindra Rakotobe

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici