- Publicité -
vendredi 27 janvier 2023
DomicileSociétéInfrastructures : Vers l’augmentation de la capacité d’accueil de l’IST Tana

Infrastructures : Vers l’augmentation de la capacité d’accueil de l’IST Tana

Trois salles de classes supplémentaires seront construites à l’Institut supérieur de technologie d’Antananarivo. L’objectif étant d’augmenter la capacité d’accueil de cet Institut grâce à l’appui de l’Ambassade du Japon à Madagascar. 

Cette signature d’un contrat de don du Japon vise à augmenter la capacité d’accueil de l’IST d’Antananarivo

L’Institut supérieur de technologie (IST) d’Antananarivo ne peut accueillir que 800 étudiants pourtant c’est l’un des instituts les plus convoités de la Capitale. En raison du  manque d’infrastructures, certains cours sont dispensés le soir ou encore le week-end. Une situation qui pourrait impacter la sécurité des étudiants et des enseignants. C’est dans cette optique qu’un projet d’extension du bâtiment B de cet Institut est en vue. La  cérémonie de signature du contrat de don d’une valeur de 70 000 euros soit l’équivalent de 272 millions d’ariary de  l’Ambassade du Japon à Madagascar s’est tenue hier à Ampasampito. « Il s’agit de transformer le préau existant en une grande salle de classe multifonction pouvant accueillir jusqu’à 104 étudiants et la construction d’une salle pouvant accueillir 26 étudiants à l’étage supérieur. La salle de classe multifonction permettra d’accueillir trois classes en tronc commun et servira également de Dojyo pour une quarantaine de judokas des quatre établissements scolaires environnants », selon l’Ambassadeur du Japon à Madagascar, Koji Abe. 

Appui

L’intérêt que porte le Japon sur l’éducation et l’enseignement n’est plus à prouver et les 60 ans de relations amicales qu’entretiennent Madagascar et  le pays du soleil levant en témoignent. En ce qui concerne la coopération avec l’IST Tana, elle  n’en est pas à sa première. Selon le directeur général de cet Institut, Pr Luc Rakotondrajaona, le Japon a déjà financé la construction d’un laboratoire de langue et a également offert des tatamis au club de Judo. Les volontaires japonais de la Jica ont aussi enseigné la langue japonaise aux étudiants de l’IST. A noter que ce projet qui vient d’être signé hier s’inscrit dans le cadre du programme de coopération japonaise « aide aux micro-projets locaux en faveur de la sécurité humaine ». Il s’agit d’un système d’aides destiné à faire face de manière ciblée et rapide et à une échelle relativement limitée à différents besoins de développement. 

Narindra Rakotobe 

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici