- Publicité -
vendredi 27 janvier 2023
DomicileSociétéFilets sociaux urbains : La sécurisation des lieux de paiement renforcée

Filets sociaux urbains : La sécurisation des lieux de paiement renforcée

Ce partenariat entre le FID et la Police Nationale s’inscrit dans le cadre de la sécurisation des programmes de protection sociale.

La Police Nationale renforcera davantage la sécurisation des programmes de protection sociale mis en œuvre par le FID. Elle assurera la mise en place d’un dispositif spécial de sécurité auprès des lieux de paiement tout en accompagnant les bénéficiaires après chaque opération.

« La police nationale, protège et sert la population » ou « Polisim-pirenena , miaro sy manampy ny vahoaka ». C’est à travers cette devise que la Police Nationale compte épauler le Fonds d’intervention pour le développement (FID) dans la sécurisation des programmes de protection sociale en milieu urbain. La signature de la convention de partenariat y afférente s’est tenue hier à Anosy. Il s’agit de sécuriser les zones situées en milieu urbain où le programme pilote de filets sociaux urbains sera mis en œuvre jusqu’en 2024. « Nous avons déjà travaillé ensemble si l’on ne cite que la distribution du tosika fameno. Mis à part le maintien de l’ordre public, la police nationale assurera la sécurité des lieux de paiement tout en veillant au respect des gestes barrières », rassure le Directeur général de la police nationale, le Contrôleur Général de Police, Dany Marius Rakotozanany. Il a également noté dans la foulée que des formations seront également dispensées aux éléments de la police nationale pour la coordination des actions sur le terrain.

Sécurisation. Ce partenariat du FID avec la police nationale est loin d’être fortuit. Selon le Directeur général du FID, Jaona Andrianantenaina, ses collaborateurs à Toamasina et Fianarantsoa ont déjà subi des attaques. Il a toutefois noté que les éléments de la police nationale ne se focaliseront pas seulement sur l’escorte des convois, la sécurisation du personnel et les agences payeuses mais accompagneront également les bénéficiaires après les paiements. « Des dispositifs seront mis en place pour la sécurisation de ces bénéficiaires qui, notons-le,sont des personnes vulnérables. L’information que la police nationale recueille avant chaque descente auprès des lieux de paiement permettra de prévenir d’éventuelles attaques », a-t-il souligné.

Narindra Rakotobe

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici