- Publicité -
mardi 7 février 2023
DomicileSociétéColoration capillaire : Détérioration des cheveux à la clé sans diagnostic ni technique...

Coloration capillaire : Détérioration des cheveux à la clé sans diagnostic ni technique adaptée 

Gladys Andrianomena est convaincue que le partage de connaissances limite la détérioration des cheveux

Les femmes malgaches aiment se teindre les cheveux selon les explications de Gladys Andrianomena, gérante de l’institut de beauté Glad Touch sis à Ankadivato. 90% de ses clientes viennent pour une coloration contre 10% uniquement pour un lissage. Et dans la rue, il n’est pas rare de voir des femmes, des jeunes filles et même des hommes aux cheveux teints. C’est même devenu courant. 

Ceci dit, elle a remarqué que 80% des personnes ayant les cheveux déjà teints, qui viennent dans son salon, ont les cheveux abîmés. Elles viennent pourtant encore pour une autre coloration. 

C’est pour y remédier qu’elle a décidé d’approfondir ses connaissances sur le sujet en se formant ici à Madagascar et à l’extérieur, tout en faisant des recherches. Elle a dû également travailler dans plusieurs grands salons pour perfectionner sa technique. Actuellement coloriste expert, elle a même obtenu un diplôme de formatrice sur la coloration. 

Les techniques de coloration sont nombreuses. Par manque de connaissances cependant, des conséquences néfastes sur les cheveux peuvent résulter d’une mauvaise technique de coloration ou un manque de diagnostic. Madame Gladys souligne qu’avant toute coloration, un diagnostic auprès des professionnels est nécessaire. Il peut arriver alors qu’une coloration soit totalement impossible sur certains cheveux. 

Cet institut de beauté qui a ouvert il y a tout juste deux ans s’est spécialisé dans la coloration uniquement, à ses modestes débuts, depuis le 1er décembre 2020. Les soins capillaires ont été ajoutés aux services plus tard, puisqu’allant de pair avec toute coloration et une évidente nécessité pour tous les cheveux teints. 

Convaincue que le manque de connaissances est néfaste en matière de coloration et soins de cheveux, elle a décidé d’ouvrir un centre de formation professionnelle sur la coloration à partir de l’année 2023. Les formations débuteront au mois de février. 

Hanitra Andria 

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

  1. savoir accepter ce que l’on est !!!!! et toutes ces marques et pseudo métiers n’existeraient pas et la santé de chacun s’en portera d’autant mieux !

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici