- Publicité -
mardi 7 février 2023
DomicileEconomieSecteur EAH : Seuls 5% des ressources en eau sont exploités

Secteur EAH : Seuls 5% des ressources en eau sont exploités

Lors de l’ouverture de la première édition du salon national de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène.

La première édition du salon national de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène (SNAEH) se tient au Palais des Sports à Mahamasina depuis hier et ce jusqu’à aujourd’hui 3 décembre 2022.

Initié par le ministère en charge de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène, l’objectif consiste à faire connaître le secteur eau à toutes les parties prenantes en mobilisant toutes les sources d’investissement potentielles. Le partage des différents sous-secteurs pouvant porter des potentialités en matière financière du secteur, n’est pas en reste. À titre d’illustration, « Madagascar dispose d’une grande potentialité en ressources d’eau évaluées à peu près à 300 milliards de m3 par an. Cependant, seuls 5% de ces ressources en eau sont exploités jusqu’à présent ». Le ministre de tutelle, Fidiniavo Ravokatra, l’a annoncé lors de l’ouverture officielle de ce salon national de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène, dans sa première édition, hier.

Échanges B2B

Le thème choisi dans le cadre de cet événement est axé sur « Le secteur de l’Eau, de l’Assainissement et l’Hygiène, un secteur d’investissement potentiel ». En outre, « l’organisation de ce salon constitue une opportunité pour tous les acteurs œuvrant dans ce secteur, pour déceler les problèmes liés à celui-ci et pour trouver les solutions adéquates. C’est pourquoi, nous pouvons assister, durant ces trois jours, à des conférences et des débats ainsi que des échanges B2B (Business to Business) entre toutes les parties prenantes », a-t-il poursuivi. Quatre thèmes seront ainsi abordés à cette occasion. Il s’agit notamment d’« Un environnement favorable pour l’investissement du secteur privé dans le WASH » ; de l’« Investissement public pour le secteur WASH » ; de la « Potentialité d’affaires du secteur WASH » ; et des « Initiatives pour développer l’engagement du secteur privé dans le secteur WASH ». Dans la foulée, les acteurs de ce secteur EAH y exposent leurs produits et services. Près de 70 stands sont érigés dans le cadre de ce salon SNEAH qui est ouvert au grand public. Plus de 20 000 visiteurs y sont attendus.

Implication du secteur privé

Il faut savoir que 68% de la population malgache ne bénéficient, pour le moment, pas d’eau potable contre 69,7% pour l’hygiène de base et 77% pour le lavage des mains avec du savon. De plus, seulement 20% des institutions ont accès à des services d’Eau, d’Assainissement et d’Hygiène appropriés. En 2023, le ministère de tutelle prévoit d’augmenter le taux d’accès à l’eau potable entre 48 et 60% et plus de 14 millions de personnes auront accès aux services EAH. L’UNICEF figure parmi ses partenaires prémium pour relever ses défis. En soutenant ce salon, cet organisme international est convaincu de la nécessité d’impliquer le secteur privé et l’ensemble des acteurs à investir dans les domaines de l’Eau, de l’Assainissement, de l’Hygiène. Une étude de cas montre que chaque enfant malgache aura besoin d’un investissement de 8 dollars par an sur les 15 prochaines années. Ceci est largement inférieur aux pertes liées à de mauvaises conditions en Eau, Assainissement et Hygiène qui représenteraient plus de 567 millions USD par an, soit 25 USD par personne par an. En revanche, la taille du marché de l’assainissement, hors filière de collecte et de traitement, serait estimée à 34 millions USD par an en moyenne.

Navalona R.

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici