- Publicité -
mardi 7 février 2023
DomicilePolitiqueTransparency-International : Pour le plafonnement du fonds de campagne électorale

Transparency-International : Pour le plafonnement du fonds de campagne électorale

Transparency-international Initiative Madagascar (TI-IM) a toujours milité pour le plafonnement du fonds de campagne électoral. (Photo d’archives)

Il lance un appel aux députés pour voter la loi visant à rendre transparentes les élections et plafonner les fonds de campagne électorale.

Dans le cadre des élections de 2023, Transparency-international Initiative Madagascar (TI-IM) continue de sillonner le pays. Pour cette ONG, l’objectif est de mettre fin à ce qu’il qualifie de corruption électorale. À cet effet, TI-IM mène des campagnes de sensibilisation, des formations, des dialogues communautaires et une collecte de signatures à Antsirabe et à Fianarantsoa, et ce, dans le courant de la semaine du 21 novembre. Il lance également un appel aux députés pour voter la loi visant à rendre transparentes les élections et plafonner les fonds de campagne électorale. Sur ce point d’ailleurs, le député élu à Ikongo, Jean Brunelle Razafitsiandraofa, a depuis un certain temps œuvré dans ce sens, notamment pour le plafonnement du fonds de campagne des candidats. Il estime ainsi que celui qui demande un soutien financier pour sa campagne électorale, est redevable à celui qui l’appuie financièrement. Il se pourrait ainsi qu’il délaisse le côté développement et ne tienne pas ses promesses électorales, et ce, au détriment des citoyens. 

Lois électorales

Transparency-international Initiative Madagascar lance ainsi un appel aux autorités pour revoir les lois électorales en y intégrant le plafonnement des dépenses de campagne. Sans oublier pour autant l’obligation de la transparence des sources de financement des candidats. Faut-il rappeler que TI-IM réalise des actions de plaidoyers sous forme de conseils aux autorités publiques pour défendre auprès des décideurs publics les valeurs de transparence, de redevabilité et d’intégrité. Il effectue également des études pour mettre en lumière les mécanismes et les risques de corruption dans nos différents secteurs d’intervention. Créé en 2018, le réseau de journalistes Malina met en lumière des allégations de corruption et confronte des personnes ou des pratiques contraires à l’éthique pour attirer l’attention du public et des forces de l’ordre sur des cas de corruption.

Recueillis par Dominique R.

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

2 COMMENTAIRES

  1. L’article semble se limiter à un cadrage minimaliste ou élastique sur le sujet.
    L’idée est recevable ; mais de proposition à la réalité, il pourrait s’agir d’effectuer un vol spatial car ici comme ailleurs,toutes élections sont teintées de couches politiques et polémiques.
    Les pratiques différentes que l’on peut observer dans divers pays semblent connaître leurs limites.
    Déjà que l’assemblée des législateurs ici et actuellement use de son prérogative de blocage pour brider tout bon parcours de poursuite.

    • C’est dans ta tête décérébrée où tout est r minimaliste nécessitant un cadrage médical car ça craint fort ! La corruption électorale est dans les gènes de l’autocrate mégalomane et que le peuple Malgache n’a pas élu Mamy Ravatomanga qui lui dicte tout justement …

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici