- Publicité -
mardi 7 février 2023
DomicileFaits-DiversAnkazobe : Deux attaques des dahalo en deux jours

Ankazobe : Deux attaques des dahalo en deux jours

Commises en deux jours successifs dont la mode opératoire a présenté beaucoup de ressemblance, ces deux attaques de dahalo perpétrées dans le district d’Anjozorobe  et d’Anakazobe laissent penser à l’existence d’ un réseau mafieux de voleurs de bovidés bien structuré opérant dans ces deux districts de la région Analamanga. Tous ceux qui ont déjà fréquenté ces deux districts se sont rendus comptes que ces localités sont des zones rouges en matière d’insécurité. Cela s’expliquerait par leur situation géographique d’une part et leur vocation à l’élevage de bovidés d’autre part. Géographiquement, ces deux districts se trouvent face à face dont la liaison est rendue facile grâce la présence des voies d’accès reliant l’un a l’autre. Une situation constituant une aubaine aux malfaiteurs notamment aux voleurs de bovidés ou dahalo pour commettre leur forfait. Les deux cas d’attaque à main armée survenus la nuit vendredi au samedi dernier en étaient la preuve. La nuit du vendredi 2 novembre, sept individus munis de fusils de chasse se sont introduits de force dans le fokontany d’Ambohimamory, commune et district d’Ankazobe. Pour investir les lieux, les assaillants ont fait plusieurs tirs en l’air avant de dérober 10 têtes de bœufs qu’ils ont volés dans trois enclos différents. Puisque les habitants du village ont été obligés de s’enfermer chez eux durant l’attaque, ils ont dû entendre le départ des malfaiteurs pour appeler secours auprès des forces de l’ordre. Alertés tardivement, des gendarmes se sont immédiatement rendus sur les lieux pour intervenir. La collecte de renseignements effectuée a permis de savoir que les malfaiteurs se sont enfuis vers le Sud de la commune soit en direction du village d’Ambatomalaza, fokontany Ambatomalaza, lequel constitue une porte d’accès vers le district d’Anjozorobe. 

Andranomiely

Samedi 3 novembre, les gendarmes appuyés par des membres du fokonolona s’attelaient à l’opération de poursuite des bandits qui avaient attaqué le fokontany d’Ambohimamory, une bande composée de neuf dahalo ont investi le fokontany d’Andranomiely, commune Andranomiely Sud, toujours dans le district d’Ankzobe. Munis de fusils de chasse et d’armes blanches, ils ont saccagé une vingtaine de zébus dans la localité. Comme ce qui s’était passé à Ambohimamory, les assaillants ont tiré plusieurs coups de feu afin d’intimider les habitants. Ces derniers qui n’ont manifesté aucune résistance. Dans la terreur, les villageois se sont enfuis tout en laissant leurs biens à la merci des leurs prédateurs. Avisés de ces faits, des gendarmes du poste fixe au chef-lieu de la commune d’Andranomiely Sud se sont débarqués sur place pour enclencher l’opération de poursuite durant laquelle, ils ont constaté que les malfaiteurs se sont échappés vers le Sud-Est. Encore en direction vers le district d’Anjozorobe. 

T.M.

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici