- Publicité -
mardi 7 février 2023
DomicileVisionLes problèmes du délestage momentanément résolus

Les problèmes du délestage momentanément résolus

Pour les usagers de la Jirama, c’est maintenant une brève accalmie. Les délestages sont toujours présents, mais ils semblent moins intenses que pendant les jours précédents. Les manifestations violentes qui ont eu lieu la semaine dernière ont provoqué une certaine panique au sein de la direction de la société d’État. Les responsables ont tout fait pour amoindrir les effets des défaillances du système. Les pluies artificielles qui ont été provoquées de concert avec la météorologie nationale ont en partie résolu les problèmes de la centrale hydroélectrique de Mandraka. Les demandes adressées aux pétroliers pour augmenter la quantité de fuel nécessaire aux centrales thermiques semblent avoir été satisfaites. Il semble donc y avoir un répit pour ce mois de décembre, mais les questions de fond subsistent.

Les problèmes du délestage momentanément résolus

C’est une véritable lame de fond qui a surgi et qui, si les autorités n’y avaient pas pris garde, aurait pu faire dégénérer les manifestations spontanées des abonnés de la Jirama. Comme nous l’avions dit plusieurs fois, malgré leur patience légendaire, les Malgaches peuvent à un moment donné exploser de colère. La durée des délestages de ces derniers temps a mis leurs nerfs à rude épreuve. Ces coupures de courant sont souvent arrivées durant la retransmission des matches de la Coupe du monde. L’incendie des installations de la Jirama à Mahambo a été un coup de semonce qui a alerté les autorités. Mais les incidents se sont succédé depuis. Les habitants d’Itaosy ont depuis longtemps manifesté leur mécontentement et les barrages qu’ils ont installés à plusieurs reprises ont été considérés comme des phénomènes passagers. Mais ce qui s’est passé la semaine dernière montre que la contestation a gagné de nombreux foyers malgaches. Il s’agissait d’un véritable ras-le-bol. Ceux qui sont descendus dans les rues sont des gens qui n’ont pas un tempérament d’extrémiste, mais ils voulaient montrer qu’il y a une limite aux souffrances qu’ils peuvent endurer. Le message a été bien reçu par les autorités et leur réaction a été salutaire. Les solutions trouvées ne sont pas pérennes, mais elles résolvent momentanément les problèmes. Il faut à présent revoir toute l’organisation du système sur lequel repose la société d’État.

Patrice RABE

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici