- Publicité -
mardi 7 février 2023
DomicileEconomieIndustrie : De nombreux projets en vue

Industrie : De nombreux projets en vue

Le processus d’industrialisation de Madagascar bénéficie de l’appui de l’ONUDI.

La révolution industrielle est en marche. Le ministre de l’Industrialisation, du Commerce et de la Consommation, Edgard Razafindravahy, a saisi l’occasion de la célébration de la Journée de l’Industrialisation pour annoncer que de nombreux projets industriels sont en cours pour booster l’économie, à travers le développement du secteur privé.

Faire passer la contribution de l’industrie au PIB de 15% à 25% en 5 ans, tel est en effet l’objectif fixé par le MICC.

1,5 milliards USD

Un défi de taille quand on sait que cet objectif représente 1,5 milliard de dollars de richesse à créer. Un défi qui sera concrétisé par les actions et les initiatives à l’industrialisation. Edgard Razafindravahy a cité, entre autres projets envisagés, la mise en place d’une cimenterie intégrée avec des intrants 100% locaux, qui devra, a-t-il précisé « nous permettre non seulement de devenir exportateur net mais de résoudre en même temps la question énergétique ». Des projets sont également en vue dans le secteur de l’agribusiness pour atteindre l’objectif de l’autosuffisance alimentaire. « Ainsi 2 grands projets de sucrerie prévus à Vatomandry et à Morondava sont en cours et permettront de couvrir les 120 000 tonnes de besoins en sucre restants dans le pays. Pour la farine, la capacité de production nationale a fortement augmenté depuis quelques années. La prochaine étape consistera à augmenter la valeur ajoutée locale puisque la production actuelle se base encore sur du blé importé. Pour les produits de première nécessité comme le riz et l’huile alimentaire, il reste des opportunités d’investissement. Nous continuons à importer 600 000 T de riz par an et 70 000 T d’huile par an. Il en est de même pour le savon, nous importons encore la moitié de nos besoins ». Une manière pour le ministre en charge de l’Industrialisation de dire que ce ne sont pas les projets de développement industriel qui manquent.

Petite industrie

Et ce ne sont pas uniquement les grands projets industriels qui ont le vent en poupe. La petite industrie fait également l’objet d’efforts de la part de ce département qui expérimente actuellement un certain nombre de projets. Dont notamment des mini-sucreries dans les régions Boeny et Anosy, des mini-huileries dans l’Amoron’i Mania, et le Bongolava, et enfin, un broyeur à manioc à Ambohimahasoa, « Certains projets ont été concluants, d’autres un peu moins mais cela nous servira à préparer les localités, car à l’heure où nous célébrons la journée de l’industrialisation, 75 unités industrielles sont sur le point d’arriver à Madagascar ». À rappeler également que, dans le cadre du processus d’industrialisation et de l’appui à l’autosuffisance alimentaire, le MICC initie la mise en œuvre du projet « Taninketsa Indostrialy », en application du programme « One District, One Factory », et contribue au programme de développement de l’industrialisation de Madagascar (Velirano n°7) et au programme de renforcement de l’autosuffisance alimentaire (Velirano n°9).
Pour en revenir à la célébration de la Journée de l’Industrialisation en Afrique, elle a été marquée, hier, par la tenue d’un atelier de partage et de sensibilisation sur l’Industrialisation et sur la mise en œuvre de la résolution sur la 3ème décennie du développement Industriel de l’Afrique, organisé par le MICC, en collaboration avec l’ONUDI.

R.Edmond.

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici