- Publicité -
mardi 31 janvier 2023
DomicilePolitiqueLutte contre la corruption : Les membres du SAC exhortent plus de...

Lutte contre la corruption : Les membres du SAC exhortent plus de mobilisation

Le Bianco mène la répression et pilote la prévention contre la corruption.

Comme chaque année, la Journée internationale de la lutte contre la corruption est célébrée ce 09 décembre. Dans ce cadre, la ville de Morondava accueillera les membres du système anti-corruption, notamment le comité de sauvegarde de l’intégrité, le Bureau indépendant anti-corruption, le Pôle anti-corruption et l’Agence de recouvrement des avoirs illicites. Cette année 2022, le Comité pour la sauvegarde de l’Intégrité (CSI), qui pilotera la célébration, a choisi de mettre en exergue son projet de lutte contre la corruption selon une approche basée sur les droits de l’Homme.  A travers les activités qui seront alors développées durant cette journée dédiée à la lutte contre la corruption, le CSI compte, en effet, renforcer la mobilisation du public et les plaidoyers en vue de renforcer davantage l’engagement des autorités locales en faveur de la lutte contre la corruption. Une conférence-débat est, également, organisée aujourd’hui à l’Ivokolo, Antsahavola, avec le thème « la prévention et la lutte contre la corruption basée sur les droits de l’Homme pour un accès effectif aux services publics ». Toujours à cette occasion, le CSI participe aussi à la Conférence internationale anti-corruption – IACC qui se tient du 6 au 10 décembre 2022 à Washington, aux Etats-Unis, sous le thème : « Déraciner la corruption, défendre les valeurs démocratiques« .  Le CSI entend « profiter de ce grand rassemblement anti-corruption pour rester à jour par rapport aux évolutions de la corruption dans le monde et des avancées dans la manière de la combattre ».

Impunité

Tous les acteurs du système anti-corruption concourent dans le cadre de cette célébration de la journée internationale de la lutte contre la corruption. Le bureau indépendant anti-corruption, un autre maillon de la chaine, veut, également, que la lutte contre la corruption devienne davantage une cause commune. « Il faut poursuivre la mobilisation pour lutter contre la corruption » a appelé Laza Andrianirina, Directeur général de cette agence de répression des faits de corruption. « Il est, également, nécessaire d’adopter une mentalité qui va rejeter la corruption » poursuit-il. C’est dans cet état d’esprit que « les efforts déployés » jusqu’ici puisse alors, toujours selon Laza Andrianirina, « contribuer à une paix sociale durable ».   Dans son discours  à l’occasion de cette Journée internationale de la lutte contre la corruption, il est revenu, toutefois, sur l’essentiel et veut que « les dispositions légales en vigueur soient appliquées », notamment pour « lutter contre l’impunité » soutient-il.

Pays francophones

Pour sa part, la nouvelle Agence de Recouvrement des Avoirs Illicites (Arai) fait son entrée sur le réseau international à l’occasion de cette Journée de la lutte contre la corruption. L’agence participe actuellement à la 9e Assemblée générale annuelle du réseau interagence de recouvrement des avoirs pour l’Afrique de l’Ouest (Arinwa) à Abidjan, capitale de la Cote d’Ivoire.  Selon les informations du Comité de sauvegarde de l’intégrité, ce réseau africain présente le grand avantage d´être composé par la majorité des pays francophones, qui disposent de la même tradition juridique que Madagascar, et qui sont confrontés aux mêmes réalités et obstacles que Madagascar dans le recouvrement des avoirs illicites.  

Rija R.

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici