- Publicité -
jeudi 9 février 2023
DomicileSociétéSalon des études en France : Va pour la septième édition

Salon des études en France : Va pour la septième édition

Une présentation plus concrète des études en France, de la vie en France et des débouchés a été au menu de ce salon.

Hier, lycéens et étudiants ont pu échanger et découvrir les possibilités qui s’offrent à eux pour pouvoir continuer leurs études en France.

« Près d’un millier d’étudiants malgaches arrivent chaque année sur le sol français ». C’est ce qui a été avancé par Arnaud Guillois, ambassadeur de France à Madagascar, lors de la journée d’ouverture officielle du salon des études en France, hier. Un évènement qui entend permettre à la jeunesse malgache désireuse d’aller parfaire leurs études supérieures à l’étranger, en France, de disposer des conseils, orientations et informations sur les établissements d’enseignement supérieur et tout l’écosystème français. Ce, dans la mesure où la France jouit d’une certaine attractivité pour les étudiants étrangers dont Malgaches. Comme l’a indiqué l’ambassadeur Arnaud Guillois : « Il faut qu’on ait conscience que la France demeure et est de plus en plus un lieu d’attractivité pour les étudiants du monde entier. Un demi-million d’étudiants étrangers arrivent sur le sol français chaque année. Et 100 000 étudiants étrangers diplômés quittent chaque année le sol français ». Pour les étudiants malgaches, la Métropole est « la première destination, à partir du moment où ils souhaitent s’exporter, parfaire, perfectionner leur formation à l’étranger. 75% des étudiants Malgaches viennent en France pour poursuivre leur formation supérieure ».

Pays d’accueil

Toujours en matière d’attractivité, rien que pour l’année 2021-2022, la France aurait accueilli 400 000 étudiants étrangers, dont 5 000 Malgaches. Un chiffre important, mais qui « ne reflète pas le potentiel avenir » a-t-on toutefois avancé hier. Arborant le slogan « cap Océan Indien », la septième édition du salon des études en France entend « favoriser la coopération entre la France et Madagascar dans le domaine de l’éducation, de la recherche scientifique et de l’innovation ». Ce qui se traduirait par la présence de quinze établissements d’enseignements supérieurs français ainsi que des partenaires aussi bien français que malgaches à l’événement.

José Belalahy

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici