- Publicité -
vendredi 27 janvier 2023
DomicileEconomieCoopération : La BAD finance la gestion des risques et catastrophes

Coopération : La BAD finance la gestion des risques et catastrophes

Rindra Hasimbelo Rabarinirinarison signe avec Adam Amoumoun représentant résident de la BAD, les premiers accords de financement de l’année.

Satisfecit. La Banque Africaine de Développement (BAD) est très satisfaite de la  performance de Madagascar dans la réalisation des projets entrant dans le cadre du partenariat entre les deux parties.

Une satisfaction confirmée, d’ailleurs par la signature de deux accords de financement entre la ministre de l’Economie et des Finances, Rindra Hasimbelo Rabarinirinarison, et, Adam Amoumoun, représentant pays de la BAD à Madagascar.

Multi-donateur

Le premier accord concerne le financement additionnel du programme de financement de la gestion des risques et catastrophes en Afrique (ADRIFI). Il s’agit d’un don multi-donateur administré par la BAD pour 4,7 millions de dollars, d’un accord de don de la Facilité Africaine pour la Transition, pour un montant de 5,875 millions de dollars ainsi que d’un accord de prêt, toujours au titre de la FAT pour un montant de 7,111 millions de dollars. Un financement qui vient à point nommé en ce début de période cyclonique puisque son objectif est de promouvoir la résilience et la réponse aux chocs climatiques à Madagascar en améliorant la gestion des risques de catastrophes naturelles et l’adaptation au changement climatique. A noter que la contribution de Madagascar dans ce projet s’élève à 1,547 million USD. Le deuxième accord, d’un montant de 3,49 millions de dollars concerne le financement de projets qui permettront à Madagascar de renforcer la résilience des écosystèmes et des populations face aux effets du changement climatique par des actions de mobilisation, protection, valorisation des ressources en eau.

Confiance

Ces deux accords, les premiers pour cette année 2023 qui débute à peine, confirment, en tout cas, la confiance affichée par les partenaires techniques et financiers à l’endroit de Madagascar. « La coopération entre Madagascar et la BAD est longue et nous sommes très satisfaits de la performance du pays », a déclaré Adam Amoumoun qui n’a pas manqué de faire état de la pro-activité dont font preuve les autorités malgaches dans l’exécution des projets. « C’est un exemple à suivre à l’échelle du continent africain », a-t-il poursuivi. La ministre de l’Economie et des Finances, Rindra Hasimbelo Rabarinirinarison, a, pour sa part, fait état de la volonté de l’Etat malgache d’œuvrer pour le développement socioéconomique du pays. La cérémonie de signature de ces deux accords a eu lieu, hier dans les locaux du MEF à Antaninarenina, en présence du ministre de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène, Fidiniavo Ravokatra, et du Secrétaire Exécutif de la Cellule de Prévention et Gestion des Urgences (CGPU) et du Coordonnateur National du programme ADRIFI, le Général de Division Aérienne Mamy Razakanaivo.

R.Edmond.

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

Chacun son AVIs

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici