- Publicité -
dimanche 29 janvier 2023
DomicileSociétéCisco Tana-ville : Cours suspendus pour les élèves du primaire

Cisco Tana-ville : Cours suspendus pour les élèves du primaire

Les rues de la Capitale sont inondées. La vigilance fortes pluies est maintenue jusqu’à dimanche.

La persistance des pluies a amené le ministère de l’Education nationale à suspendre les cours. Cette décision concerne le préscolaire jusqu’à la cinquième année du primaire de la Capitale. Il en est de même pour la Cisco Antananarivo Avaradrano.

Suite aux fortes pluies qui s’abattent depuis plusieurs jours dans la Capitale et ses environs, toutes les activités pédagogiques pour l’enseignement préscolaire et primaire sont suspendues pendant deux jours. Selon le communiqué du ministère de l’Education nationale (MEN), cette décision concerne les établissements scolaires publics et privés de la Circonscription scolaire (CISCO) Tana-ville et  Avaradrano .  La reprise des cours est prévue ce jeudi mais le ministère a, toutefois, souligné que cette décision pourrait changer selon l’évolution des conditions météorologiques. Les cours se poursuivront par contre pour les élèves du collège et du lycée pendant ces deux jours. Les cours sont également immédiatement suspendus au niveau des établissements qui sont hautement exposés aux risques d’éboulements de terrains ou d’inondations. Pour les directions régionales de l’éducation dans le Boeny et Vatovavy, le retour sur les bancs de l’école est prévu mercredi si les cours ont déjà été suspendus depuis hier. Le MEN invite le comité de surveillance auprès de chaque établissement à prendre ses responsabilités lorsque le besoin se présente.

Infrastructures

Plus d’un millier d’élèves sont affectés par les dégâts laissés par la tempête tropicale Cheneso. Selon le bilan provisoire du Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC), 89 établissements scolaires ont subi l’impact de cette tempête si 2 022 élèves sont affectés par les dégâts. Selon toujours le bilan obtenu, 15 salles de classes sont complètement détruites, 27 sont totalement décoiffées si 43 infrastructures scolaires se retrouvent sous les eaux après les fortes précipitations dans certaines localités. Faute d’infrastructures pour abriter les sinistrés, six écoles sont également utilisées comme sites d’hébergement pour les accueillir provisoirement. C’est le cas à Befandriana Nord, Mananjary, Marovoay, Manjakandriana, Ambato Boeny et Mahajanga.

Narindra Rakotobe

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici