- Publicité -
mercredi 1 février 2023
DomicileÀ lireAndry Rajoelina à Dakar : « Mon souhait est que chaque famille...

Andry Rajoelina à Dakar : « Mon souhait est que chaque famille puisse avoir son pain quotidien  »

Une mention très bien. On peut affirmer que le candidat Andry Rajoelina a réussi son évaluation, hier, au Sénégal. Comme tous les autres présidents africains présents sur place pour assister au Sommet Dakar 2 sur l’Alimentation en Afrique, le numéro Un d’Iavoloha a également été soumis à un examen oral concernant sa vision par rapport à l’alimentation et la sécurité alimentaire.

Un test inopiné auquel chaque président doit répondre à une question relative à sa vision et sa stratégie pour améliorer le domaine de l’agriculture. Les documents étaient non autorisés mais le candidat Andry Rajoelina s’en est sorti plutôt bien en obtenant une standing ovation à la fin de son intervention. « Votre pays est durement touché par le changement climatique. Quelle stratégie avez-vous adoptée pour assouvir les besoins en alimentation de votre population ?» C’est la question qui a été posée au Chef de l’Etat. Pour attirer l’attention de l’assistance composée de dirigeants politiques, des leaders économiques, des membres de la Société civile et des ONG, ainsi que des opérateurs venant des quatre coins du Continent africain, le président Rajoelina a d’abord appelé tout un chacun à faire le constat de la situation. «Sur le continent africain aujourd’hui, nous faisons face à une guerre. La guerre contre la famine et contre la malnutrition. Ce ne sont pas seulement les armes, les bombes ni les chars qui tuent. La famine et la malnutrition tuent plus que les conflits armés », a-t-il déclaré. Andry Rajoelina a aussi rappelé qu’actuellement, 25 000 personnes dont 10 000 enfants meurent de la faim chaque jour dans le monde mais personne n’en parle. « Aujourd’hui, nous avons des armes beaucoup plus puissantes que la bombe et les chars. Ce sont nos terres, c’est la jeunesse, mais aussi les agriculteurs qu’il faut aider pour changer l’histoire », a-t-il martelé. Continuant sur son exposé, le locataire d’Iavoloha de soutenir que « quand on regarde la carte mondiale, le continent africain qui fait plus de 30 millions de km2 est plus grand que la Chine, l’Europe et les Etats-Unis réunis.» Il soutient que l’Afrique dispose d’une arme plus puissante. Il, c’est Andry Rajoelina qui a enchaîné en évoquant la prière : Notre père qui est aux cieux. « Mon souhait c’est que chaque individu et chaque famille puissent être nourris et puissent avoir leur pain quotidien ». Comme solution, Andry Rajoelina propose l’augmentation du rendement des agriculteurs en leur donnant des semences et en investissant grandement dans l’approvisionnement en semences et en engrais. Il propose aussi l’octroi de terrains à l’ensemble des agriculteurs. « Cela signifie l’augmentation de leur revenu, l’augmentation du pouvoir d’achat de chaque famille et l’augmentation du PIB et la croissance », a-t-il martelé.

Potentialités du continent africain

Pour finir son intervention, le numéro Un malgache a ajouté qu’ « un bon père de famille c’est celui qui sait nourrir sa famille et un bon président c’est celui qui sait nourrir sa population. Nous voulons devenir un bon président, nous voulons nourrir le Continent. Ainsi, nous devons mettre en place un plan mesurable et quantifiable pour changer l’histoire du Continent ». Le président Andry Rajoelina fait de sa priorité la lutte contre la malnutrition. La mise en œuvre du projet Titre vert qui consiste à octroyer des terrains à cultiver, des semences et des intrants agricoles aux jeunes agriculteurs figure parmi les options initiées par l’Etat Malgache Ce projet a déjà été lancé au niveau de quelques régions notamment dans le Vakinankaratra, dans l’Androy et dans l’Anosy. Hier, le Chef de l’Etat a assisté au lancement de la deuxième édition du Sommet Dakar 2 sur l’Alimentation en Afrique. Un événement organisé conjointement par l’Etat sénégalais, le Groupe de la BAD et la Commission de l’Union Africaine. Tous les dirigeants ayant prononcé un discours ont mis en exergue les potentialités du Continent africain. Tous s’accordent à dire que l’Afrique doit produire localement tout ce dont son peuple a besoin. L’Afrique doit apprendre à se nourrir par elle-même et à contribuer à nourrir le monde, a déclaré le président du Sénégal Macky Sall qui est aussi le président en exercice de l’Union Africaine. Il a aussi profité de ce Sommet Dakar 2 pour appeler les dirigeants africains à réserver au moins 10% du budget de leur gouvernement à l’agriculture. De son côté le président du Groupe de la Banque Africaine de Développement, Adesina Akinwumi, a annoncé l’initiative de la BAD d’octroyer 1,6 milliard de dollars pour financer le plan d’urgence de la production alimentaire au profit d’une trentaine de pays africains. 34 chefs d’Etat et 70 ministres africains participent à ce Sommet Dakar 2.

Davis R

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

8 COMMENTAIRES

  1. «… mais aussi les agriculteurs qu’il faut aider pour changer l’histoire », a-t-il martelé. Bien dit, M.le Président! et bravo pour votre prestation qui a « ébloui les auditeurs. Mais, est-ce la réalité? « Aider les agriculteurs, l’avez-vous fait une seule fois? Ben non, à ma connaissance. Nous, nous avons toujours dit: M/car est un pays à vocation agricole, et pourquoi ne cherche-t-on pas à mécaniser l’agriculture et pousser les gens à travailler cette immense terre qu’on dispose. Et là seulement, on atteindra l’autosuffisance alimentaire, sinon, ce sera de l’utopie pure et simple. Votre prestation frise une leçon de morale à vos alter ego (les autres Chefs d’Etat), mais regardez vous d’abord et mettez en pratique ce que vous avez dit! Moi, en ce qui me concerne, j’étais toujours convaincu de votre bonne volonté mais ce sont vos entourages, à commencer par vos sbires qui entachent de conneries vos honneurs ! Faîtes d’eux des gens ayant la crainte de l’Eternel!

  2. blabla classique, le mora mora et la paresse des malgaches bloque le développement du pays au lieu de cultiver du riz les amis du président préférent en importer….madagascar ne sera jamais le Quatar ou Dubai……

  3. Du bobard qui ne fera saliver qu’une assistance imbécile . Il a une politique valable pour l’autosuffisance alimentaire ? Il prend vraiment les Malgaches pour des imbéciles avec les vary tsinjo de qualité lamentable tuant la production rizicole et mettant en péril la santé de la population . Il n’a pas honte de parler du titre vert parce que la réalité du vécu des éleveurs dans le Vakinankaratra est loin d’être reluisante . En gros cette piètre prestation confirme encore son nom d’emprunt RAINILAIINGA !

  4. Au moins il fait de son mieux, malgré que beaucoup reste à faire, même si beaucoup n’arrête pas de dire qu’il ne fait que du blablatage. Mais est ce que le laitier aurait-il fait mieux ou avait-il fait mieux envers les « Malagasy farmer », comme il aime le dire, or que ce dernier est issu d’une famille de paysan. Qu’a t-il fait notre meilleur expert-comptable d’Afrique durant son mandat ? A nous de faire la comparaison.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici