- Publicité -
mercredi 1 février 2023
DomicileSociétéRessources en eau : 5 milliards d’humains manqueront d’eau d’ici 2050

Ressources en eau : 5 milliards d’humains manqueront d’eau d’ici 2050

Les réserves en eau s’amenuisent dans diverses parties du monde.

L’eau, un luxe ? Elle l’est déjà depuis des décennies pour des millions de personnes à travers le monde, dont à Madagascar, dans les zones les plus arides du fait du déficit pluviométrique persistant. En réalité, le réchauffement climatique et la gestion non rationnelle des ressources en eau sont les principales causes de l’aggravation des sécheresses. Les conséquences socio-économiques en sont de plus en plus graves. 

Les études menées ces dernières années ont montré que l’humanité va droit sur une grave crise de l’eau dans quelques décennies. En 2018, le nombre d’humains n’ayant pas accès à l’eau potable était de 3,6 milliards. L’Organisation météorologique mondiale a avancé, il y a deux ans, que ce serait jusqu’à 5 milliards de personnes qui manqueront d’eau. Certaines populations du globe seront alors confrontées à de graves pénuries d’eau. Il faut savoir que la planète a déjà perdu 80% de ses zones humides depuis l’ère préindustrielle, et le nombre de sécheresse, ainsi que leur durée, ont augmenté de près de 30% en moins de 25 ans. On s’en rappelle, en juin 2021, Madagascar a été officiellement déclaré comme premier pays au monde où la famine causée par la sécheresse est imputable au réchauffement climatique. Le stress hydrique affecte près du tiers de la population mondiale, en majeure partie en Afrique. Elles ont peu accès à l’eau potable et à l’assainissement. Et pourtant, le dérèglement climatique fait que certaines zones souffrant constamment de sécheresse, se retrouvent également inondées lors du passage de cyclones. Dans l’une comme dans l’autre situation, les populations se retrouvent fortement affectées, et leur capacité de résilience, extrêmement réduite.

Outre le changement climatique, la mauvaise gestion du peu des ressources en eau est également un facteur majeur de la situation de manque d’eau sur la planète. Une légère amélioration a été constatée sur ce point dans quelques pays ces dernières années, mais elle n’est pas suffisamment importante pour faire inverser la tendance.

Parmi les activités humaines qui consomment beaucoup d’eau figure l’agriculture absorbant 72% des ressources en eau douce dans le monde.  L’agriculture assurant l’alimentation humaine et animale, difficile de s’en passer. Seulement, une meilleure politique de gestion de l’eau permettrait de tirer profit de chaque litre d’eau consommé dans l’agriculture, et par tout autre domaine, estiment les chercheurs.

Hanitra R.

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici