- Publicité -
mercredi 29 mars 2023
- Publicité -
DomicileSociétéAmpitatafika : 582 personnes évacuées

Ampitatafika : 582 personnes évacuées

L’évacuation s’est déroulée hier.

Une digue, de cent mètres de long longeant la rivière Sisaony, s’est rompue causant la montée des eaux dans le fokontany Atsimombohitra, commune Ampitatafika, District Atsimondrano. Le risque de montée des eaux est maintenu par la Direction générale de la météo selon la commune en question.

Le fait revient chaque année, les digues longeant les rivières qui irriguent la plaine d’Antananarivo se rompent à cause de la force de l’eau. C’est à Ambohidava, fokontany Atsimombohitra, commune Ampitatafika, district d’Atsimondrano que cela s’est passé avant-hier. « Suite aux intempéries observées depuis près d’une semaine déjà, une digue d’environ cent mètres de long s’est rompue causant la montée à vitesse grand V de l’eau », nous confie un responsable auprès de la commune d’Ampitatafika. Selon toujours notre source, « l’eau s’est répandue sur une rizière de 843 ha ». Des actions d’évacuation ont été menées depuis hier matin dans cette partie de la capitale malgache. « Vers onze heures locales, le nombre de foyers à évacuer s’élevait à cinquante-deux » si l’on s’en tient aux dires du responsable auprès de la commune d’Ampitatafika. Celui-ci ajoute que les personnes concernées sont hébergées dans des sites d’urgence.

BNGRC

Les données recueillies, auprès du Bureau National de Gestion des Risques et des Catastrophes (BNGRC) à 18 heures locales, font savoir que 582 personnes ont été évacuées, soit cent personnes hébergées vers un site auprès de la commune d’Ampitatafika tandis que trois cent quatre-vingt-douze autres sont, quant à elles, hébergées auprès du Collège d’Enseignement Général ou CEG Faliarivo. Les quatre-vingt-dix restants sont hébergés chez leur famille précise le bilan émanant du BNGRC.

Cheneso

Par ailleurs, au niveau national, le dernier bilan du passage de la forte tempête tropicale Cheneso fait état de vingt-quatre pertes humaines, vingt-et-une personnes disparues. Le nombre de sinistrés est monté jusqu’à 73 377, soit 16 688 ménages répartis dans plusieurs régions du pays. Le pays comptabilise 35 677 personnes déplacées dans 135 sites d’hébergement provisoires. Les dégâts matériels causés par le passage de ce cyclone continuent de faire des échos auprès de l’opinion publique. Notamment, l’état déplorable des routes nationales dont beaucoup ont été coupées à la circulation. Cheneso n’est que le premier cyclone de la saison dont les activités viennent juste de commencer. Si les autres cyclones qui intéressent la Grande Île font autant de dégât, la population malgache, déjà fragilisée par la crise de la covid-19 et la saison cyclonique passée, risque gros.

José Belalahy

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici