- Publicité SW45 -
dimanche, février 25, 2024
- Publicité SW73-
AccueilCulture"Assiettes chinoises vides, fusils chargés" : Une exposition chargée d’émotions

« Assiettes chinoises vides, fusils chargés » : Une exposition chargée d’émotions

Temandrota.
Temandrota.

Pour sa troisième exposition à l’Is’Art Galerie, qui est en place jusqu’au 27 mars, Temandrota dénonce le manque d’impact qu’a eu l’opération militaire Tandroka et les mauvaises conditions de vie des villageois du Sud d’où il est originaire.

L’opération Tandroka, qui visait à restaurer l’ordre et pacifier les « dahalos » qui sévissent en bande organisée dans le Sud du pays, a fait 600 morts parmi les hors-la-loi et un nombre inconnu de victimes parmi les villageois entre janvier et septembre 2013. Cependant les conditions de vie ne semblent pas s’améliorer dans cette région où les attaques ne cessent pas, et les habitants continuent à mourir de faim. C’est dans ce contexte que Temandrota a réalisé son œuvre. Cet artiste autodidacte, élevé par des chasseurs reste toujours très proche de la nature et aime travailler sur un grand nombre de support. Ainsi dans son exposition intitulée Assiettes chinoises vides, fusils chargés, l’artiste revient sur la dualité qui peut exister entre pouvoir et survie mais aussi sur le paradoxe dans lequel vivent les habitants de ses régions enclavées, qui s’arment pour survivre alors qu’ils ont du mal à se nourrir. Très actif sur la scène culturelle de la zone Océan Indien depuis 2005, Temandrota tente, par le biais d’expositions à but humanitaires et divers ateliers, de sensibiliser aux possibilités éducatives de l’art qui n’est pas seulement un divertissement. C’est dans cette dynamique qu’il s’est rapproché de la galerie d’art contemporain d’Analakely qui se révèle être un lieu d’échanges et de partage incontournable pour les artistes.

Joany Raoilison

- Publicité Google -
Suivez nous
276,361FansJ'aime
4,243SuiveursSuivre
611AbonnésS'abonner
Articles qui pourraient vous intéresser