- Publicité SW45 -
dimanche, juillet 14, 2024
AccueilSociétéMahajanga : Les autorités sur le qui-vive !

Mahajanga : Les autorités sur le qui-vive !

Les habitants de la ville de Mahajanga sont sur leur garde suite aux différents événements qui se sont produits dans la ville ces derniers temps. 

A l’heure actuelle, le pire est à craindre dans la ville de Mahajanga, surtout après l’arrestation du 2e adjoint du PDS de la ville, vers la fin de la semaine dernière, suite à un abus de pouvoir. Si ces derniers temps, les étudiants de l’Université de Mahajanga avaient l’air d’avoir cessé leurs manifestations, ce sont maintenant les jeunes, aussi appelés des « Zanatany », accompagnés de quelques employés de la municipalité, mécontents de l’arrestation de ce haut responsable de la Commune Urbaine de Mahajanga qui auraient pris leur place, selon des sources locales. Ces jeunes ne seraient autres que des membres de quelques associations sportives dont ce haut responsable de la CUM est le dirigeant. En effet, le mobile de l’arrestation serait que ce 2e adjoint au PDS, lorsqu’il fut encore le directeur des opérations techniques auprès de la voirie, aurait permis la démolition d’une construction qui aurait été jugée d’illicite, en 2012. Mécontent de ce qui était arrivé à sa propriété, le propriétaire aurait déposé une plainte à l’encontre de ce haut responsable de la commune. Ce qui l’aurait donc amené à cette arrestation. Ainsi, ces « zanatany » auraient fortement manifesté devant l’Hôtel de Ville de Mahajanga pour revendiquer la libération de ce dernier, qui aurait été mis sous mandat de dépôt.

Deux problèmes différents. Ainsi, actuellement à Mahajanga, il existe deux foyers de tension, dont l’un est créé par cette arrestation, et l’autre, par la situation de l’Université qui n’est toujours pas réglée. Malgré tout, les sources locales ont clairement indiqué qu’à part les manifestations, aucune liaison ne peut lier les deux situations, en affirmant : « ce sont là deux problèmes complètement différents ». Pourtant, un vent de panique avant la tempête règne toujours dans la ville, étant donné que de fortes manifestations pourraient surgir à tout moment avec ces deux affaires, surtout avec les grévistes de l’Université qui tentent toujours de trouver tous les moyens pour destituer le Président de l’établissement. Une situation qui met les autorités locales sur le qui-vive. Ainsi, ces dernières tenteraient de trouver tous les moyens de régler les problèmes et ainsi calmer la situation.

Arnaud R.

- Publicité Google Ads -
Suivez nous
387,795FansJ'aime
7,021SuiveursSuivre
1,030AbonnésS'abonner
Articles qui pourraient vous intéresser