- Publicité -
mercredi 31 mai 2023
- Publicité -
DomicileÀ lireAssemblée nationale : Christian Ntsay, de nouveau face aux députés

Assemblée nationale : Christian Ntsay, de nouveau face aux députés

Christian Ntsay et le gouvernement rencontrera les députés pour une séance d’évaluation. La séance de face-à-face réapparaît dans l’agenda de la Chambre basse après les tensions de décembre dernier.

Assemblée nationale malgache
Les députés sont de moins en moins assidus à Tsimbazaza depuis l’ouverture de la session.

La hache de guerre est-elle réellement enterrée entre Christian Ntsay et les députés de la majorité ? La Chambre basse pourrait répondre à cette question qui intrigue les observateurs depuis décembre. Selon l’ordre du jour publié par l’Assemblée nationale, le Premier ministre et son gouvernement feront face aux députés. Sauf changement, Christian Ntsay ouvrira le bal aujourd’hui à partir de 10h. Le locataire de Mahazoarivo défendra son bilan devant les élus de la Chambre basse qui l’avaient critiqué. Car entre lui et les députés, la tension a été à son comble fin 2022. En décembre dernier, des députés de la majorité et des opposants ont fortement critiqué le Premier ministre. Ils ont voulu son départ de Mahazoarivo. Si les députés maintiennent alors le cap, les discussions risquent d’être houleuses aujourd’hui à Tsimbazaza.

Motion de censure

En décembre, les séances habituelles de face-à-face n’ont pas eu lieu. Ces séances orales qui reviennent aujourd’hui seront, entre autres, les « moyens d’information du Parlement à l’égard de l’action gouvernementale » selon l’article 102 de la Constitution. Lors de la dernière session, l’évaluation orale de l’exécutif a échoué en raison de la relation tendue gouvernement-députés. Ces élus ont voulu défaire la mouture actuelle du gouvernement par le biais d’une motion mort-née, puis ont réclamé le départ de Christian Ntsay. Le face à face n’a donc pas eu lieu.

Online

La session de décembre a été historique. Car depuis cette législature, pour la première fois, les députés ont refusé de rencontrer le Premier ministre et son gouvernement dans le cadre d’un face-à-face à l’Assemblée nationale. Et même topo au niveau du Sénat. Durant la pandémie en 2020, pourtant, ils ont privilégié l’option en ligne pour répondre aux exigences des dispositions constitutionnelles. Celles-ci stipulent, dans l’article 102, qu’« au moins une séance par quinzaine, y compris pendant les sessions extraordinaires prévues à l’article 76, doit être réservée aux questions des membres du Parlement et aux réponses du Gouvernement ».

Questions sécuritaires

Le gouvernement et les députés prévoient que le face-à-face dure cinq jours. Après l’oral du Premier ministre, le ministre de la Défense nationale et le secrétaire d’Etat en charge de la gendarmerie suivront le pas. Les questions sécuritaires seront au centre des discussions durant cette séance. Dans l’après-midi, l’agenda publié par Tsimbazaza annonce l’entrée en lice de la ministre des Affaires étrangères, Yvette Sylla, et de celle de la justice.

Rija R.

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
355,680FansAimer
2,515AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

  1. « Tena gros plan be mihitsy ity sary ity a. Mibaribary indray ny zava misy ao amin’ny Antenimierampirenana ity. Dia mampanontany tena hoe: fa nankaiza ny olona e? Volambahoaka anie no handoavana ny karaman’izy ireo nefa dia manao fihetsika mpianatra lay hoe « migitrika » e. Ambonin’izany rehefa mba mijery ny asa ao ny tenanay ka ampitahaina amin’ny any ivelany dia tena atsimo VS avaratra, hazavana VS aizina. Sarisary (mody mody hoe manao izao fa tsy mari-pototra ny atao ao.) Dia hoe mba nanao e! Io ndray ilay « FORME » toy ny isan’andro, amin’ny lafiny rehetra.
    Saino sy eritrereto!

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici