- Publicité -
AccueilSociétéEcoles privées menacées de fermeture : Les parents d’élèves demandent des comptes

Ecoles privées menacées de fermeture : Les parents d’élèves demandent des comptes

Publiques ou privées, toutes les écoles doivent respecter un certain nombre de normes, lesquelles sont loin d’être respectées à Madagascar.
Publiques ou privées, toutes les écoles doivent respecter un certain nombre de normes, lesquelles sont loin d’être respectées à Madagascar.

Encore six mois et demi pour les établissements privés en situation irrégulière, de régulariser leur situation.

 Combien parmi les 575 écoles privées concernées seront encore en mesure d’accueillir leurs élèves à la prochaine rentrée ? Car suite au contrôle de l’Office national de l’enseignement privé, organisme faisant partie du ministère de l’Education Nationale (MEN), ces établissements exercent le métier dans l’illégalité dans la mesure où ils ne disposent pas d’autorisation d’ouverture. Les écoles concernées ont jusqu’au mois de septembre, soit à la veille de la prochaine rentrée des classes en octobre, pour régulariser leur situation, faute de quoi, ils encourent la fermeture.

Rassurer. Dans le milieu de l’enseignement privé, les parents d’élèves demandent des comptes aux établissements où sont inscrits leurs enfants et veulent s’assurer que ces établissements ne sont pas concernés par cette menace. En effet, il arrive que les parents d’élèves et les associations de parents d’élèves (FRAM), structure obligatoire dans les établissements privés, ne soient pas au courant de la véritable situation de ces écoles. Afin de rassurer les uns et les autres, certains directeurs d’écoles organisent des séances d’information à l’intention des parents d’élèves afin de clarifier la situation et de fournir à ces derniers l’assurance de la légalité de l’ouverture et de l’existence de leur établissement.

Critères. L’octroi des autorisations d’ouverture dépend de plusieurs critères pédagogiques, techniques et infrastructurels. Outre le diplôme exigé, dont le directeur d’école et les enseignants doivent être titulaires, l’emplacement de ces établissements, lequel doit respecter certaines règles comme la quiétude, la distance par rapport à un lieu bruyant comme les marchés ou les arrêts de bus, etc. De même, les établissements doivent disposer d’un espace suffisamment étendu pour offrir aux élèves une cour de récréation digne de ce nom, des toilettes au nombre suffisant par rapport au nombre d’élèves, pour ne citer que cela. Bref, des conditions qui sont loin d’être respectées par certains établissements privés. A y voir de plus près cependant, les mêmes conditions restent également peu suivies dans certains établissements publics, lesquels sont parfois dans un état de délabrement avancé et fonctionnent en sureffectif.

Hanitra R.

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
355,680FansAimer
2,515AbonnésSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

Guide du week-end

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici