- Publicité -
AccueilCultureHistoire : L’Angleterre, premier allié diplomatique de Madagascar depuis 1817

Histoire : L’Angleterre, premier allié diplomatique de Madagascar depuis 1817

Du temps de Radama I, l’ouverture à l’occident a été un de ses leitmotiv, ici la première école d’Antananarivo

La date semble avoir été oubliée, cela fait plus de deux siècles que Madagascar et l’Angleterre ont entériné le premier traité diplomatique entre les deux pays le 23 octobre 1817. Ainsi, le pays de Shakespeare a été le premier à reconnaître la Grande Île comme une nation à part entière. 

Celle–ci a toujours éveillé la curiosité des « occidentaux », route marine du commerce, terre de richesses, mais aussi arrière base de la traite négrière. Ce traité a été validé du temps du règne de Radama I (1810–1828). Avec lui, les anglais se sont empressés de lui soumettre la fin de l’esclavage. 

Ce que le monarque a accepté, convaincu par la promesse d’apport militaire de ces derniers. L’esclavage aboli, le monarque a ainsi voulu se rassurer d’une armée capable de faire reculer les français, déjà hostiles avec des envies d’annexion. 

Un lien stratégique donc, aujourd’hui, d’autres versions apportent un éclairage moins luisant sur cette relation historique. La bonne entente entre l’Angleterre et Madagascar a abouti à la visite de la princesse Anne, la fille de la reine Elizabeth II. 

La mort du roi Radama I a été un coup dur dans cette relation. Les premiers ambassadeurs, ses hommes de confiance, ont été éliminés. Tandis que le pouvoir connaît des fissures, affaiblissant ainsi politiquement le royaume. La France n’a pas été dupe. 

Maminirina Rado 

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
355,680FansAimer
2,515AbonnésSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici