- Publicité SW45 -
mercredi, février 21, 2024
- Publicité SW73-
AccueilFaits-DiversJubilé des 50 ans du commissariat central de Tsaralalàna : Les 17...

Jubilé des 50 ans du commissariat central de Tsaralalàna : Les 17 anciens commissaires centraux à l’honneur durant sa clôture

Inauguration de la stèle commémorative du jubilé par le ministre de la Sécurité publique (à dr).

Le commissariat central de Tsaralalàna était en liesse, hier. Le ministre de la Sécurité publique s’est rendu sur place pour clôturer la célébration du jubilé des 50 ans de la création de cette unité de la sécurité publique de la ville d’Antananarivo. Lancée le 1er avril de l’année dernière pour être célébrée pendant un an, cette célébration aurait dû avoir lieu en 2019. Mais elle a été ajournée à cause de la pandémie de Covid-19 qui a frappé le pays à cette période. Il est à noter que ce commissariat de Tsaralalàna était officiellement créé le 1er avril 1969. Malgré cet imbroglio, tous les événements programmés ont relevé le professionnalisme des organisateurs de l’événement. Cela, depuis l’ouverture de la célébration jusqu’à sa clôture. En effet, plusieurs manifestations, dont la remise de certificat de félicitations aux 16 anciens commissaires centraux, se sont succédé au sein de ce commissariat depuis sa création. Remise par le ministre de la Sécurité publique MSP, Contrôleur Général de Police Fanomezantsoa Randrianarison, cette marque de reconnaissance de leurs réalisations respectives au sein de cette unité ainsi que dans la police nationale est une preuve que les noms de ces personnes sont désormais gravés dans l’histoire de ce pays. D’ailleurs, leurs noms et grades sont inscrits sur la stèle commémorative de ce jubilé, laquelle a été inaugurée par le MSP et l’actuel commissaire central d’Antananarivo-ville, Commissaire de Police Andry Ny Aina Radanielson pendant la célébration d’hier. Rappelons que le commissaire de Police Victor Randriamihaja était le premier à avoir occupé ce poste, et ce, depuis sa création.

Socle de la sécurité publique. Pendant sa prise de parole à l’ouverture de la cérémonie d’hier, le ministre, Fanomezantsoa Randrianarison, a rappelé la place et le rôle de ce commissariat central d’Antananarivo dans la vie de la nation malgache. D’après lui, première unité de police urbaine du pays, l’histoire de l’Hôtel de police de Tsaralalàna a montré qu’il est le socle de la sécurité publique. Étant située au niveau de la C elle doit être un modèle pour les commissariats centraux répartis dans tout le pays. C’est pourquoi le ministre a promis de faire le nécessaire pour appuyer davantage cette unité aussi bien en matière d’infrastructures qu’en matière de ressources humaines. L’objectif est de concrétiser le slogan de la police nationale disant : « Polisy miaro sy manampy ny vahoaka ». Dans ce sens, il a remis au nom du président de la République 20 motos pour tous les commissariats d’arrondissement de la ville d’Antananarivo. Ces matériels roulants ont été octroyés pour faciliter les interventions de la police urbaine dans la ville. En ce qui concerne particulièrement les ressources humaines, la journée d’hier a également été l’occasion d’inaugurer un salon de coiffure et d’esthétique destiné à la gente féminine du commissariat central de Tsaralalàna. Pour couronner le tout, une exposition de photos rapportant l’histoire du Commissariat central de Tsaralalàna a également été inaugurée sur les lieux.

T.M.

- Publicité Google -
Suivez nous
276,361FansJ'aime
4,243SuiveursSuivre
611AbonnésS'abonner
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici